Recherche

[Tribune] 5 conseils pour développer sur Apple Watch

Publié par le | Mis à jour le
[Tribune] 5 conseils pour développer sur Apple Watch

C'est une opportunité et un défi. L'Apple Watch, disponible sur le net le 24 avril prochain, a déjà mobilisé les énergies des développeurs d'Allianz, d'Accor, de Meetic ou de Cadremploi pour ne citer qu'eux. Découvrez les 5 enjeux capitaux.

  • Imprimer

La sortie de l'Apple Watch fera sans doute date dans l'histoire comme le véritable coup d'envoi du marché des objets connectés : il s'en serait pré-vendu près plus de 2 millions, soit autant que les montres Android depuis leur sortie ! Cet événement représente donc une opportunité majeure mais aussi un défi totalement nouveau pour les développeurs.

En effet, comme l'iPhone et l'Ipad avant elle, le succès de l'Apple Watch dépendra au moins autant de la qualité des applications proposées que de la qualité de son design. Comme en 2007, Apple a imaginé une expérience utilisateur entièrement nouvelle dont les développeurs doivent appréhender les codes et les usages.

De notre point de vue, 5 enjeux sont à garder en tête pour mener à bien ce projet.

1/ Le contexte est primordial.

Les utilisateurs du nouveau bijou d'Apple ne vont pas être suspendus à leur montre sans arrêt, ce qui deviendrait vite invivable ! Il ne faut pas s'attendre à ce que les utilisateurs s'appesantissent trop longtemps sur l'écran pour interagir : Apple conseille donc aux développeurs de limiter ces interactions à seulement 10 secondes. Imaginez concrètement les situations suivantes : un rapide coup d'oeil sur un email, une alerte sur le retard d'un vol ou le report d'un rendez-vous dans le calendrier.


La clé : n'essayez pas de reproduire l'application iPhone à l'échelle 1/8 : soyez sélectif. Il faut volontairement " oublier " des fonctionnalités superflues pour ne conserver que celles qui ont vraiment un sens pour l'Apple Watch.

2/ Moins de frottements.

Une montre connectée portée au poignet invitera beaucoup plus volontiers à l'interaction qu'un smartphone. Plus besoin de le tirer de sa poche, de le débloquer puis d'ouvrir une application : tout doit être instantané et fluide. Pour les développeurs, il est donc important de conserver cette fluidité tout au long de l'interface utilisateur et de la navigation dans l'app.


La clé : dépouillez l'interface utilisateur de tout ce qui est superflu. L'Apple Watch doit rester d'une grande simplicité, pas seulement dans les fonctionnalités, mais aussi dans la présentation des éléments graphiques et la manière dont ils s'enchaînent. Vous devez absolument tenir compte de la taille de l'écran en ne conservant que ce qui est strictement indispensable à la navigation.

3/ La dépendance à l'iPhone.

Le kit de développement (SDK) de l'Apple Watch est en réalité inclus dans celui de l'iPhone, on ne peut donc pas concevoir la nouvelle app sans cette relation maître-esclave. D'un point de vue technique l'Apple Watch n'est en réalité qu'un afficheur déporté de l'iPhone.


La clé : en raison de la relation de symbiose entre les deux appareils, vous devez repenser votre planning de mises à jour en intégrant cette nouvelle complexité, qui occasionnera des phases de recettes plus longue pour vérifier la non-régression des fonctionnalités sur l'iPhone comme sur l'Apple Watch. C'est un point qui n'est pas neutre pour les entreprises avec une forte composante mobile.

4/ Pensez à long-terme.

L'un des problèmes majeurs à ce jour est que le SDK de l'Apple Watch est toujours en beta ; il y a donc un certain nombre d'incertitudes vis-à-vis de la version définitive que nous n'avons toujours pas. De nouvelles fonctionnalités peuvent apparaître ou être significativement modifiées ; vous devez donc anticiper ces changements et rester aussi flexible que possible dans la structure de l'application et de son code.


La clé : pensez dès à présent les futurs cas d'utilisation et les prochaines fonctionnalités, et imaginez les variations et extensions que pourrait subir le SDK actuel. Vous garderez ainsi une longueur d'avance dans les mois qui suivront le lancement de l'Apple Watch.

5/ Changez de référentiel.

En tant que développeur d'applications mobiles, vous vous efforcez de conserver l'utilisateur engagé aussi longtemps que possible. Sur l'Apple Watch, c'est exactement l'inverse : vous voulez " sortir " l'utilisateur aussi vite que possible de votre app. C'est fondamentalement cela qui fera le succès de votre app : personne n'aura envie de scroller, de lire un texte plus long que quelques dizaines de caractères, ou de faire défiler une succession d'écrans de confirmation.


La clé : think differently ! L'Apple Watch redéfinit entièrement la notion de succès sur le mobile. Mettez vous dans la tête des utilisateurs : il vous faudra revoir votre concept, votre code et votre design pour faire exister ces apps sur un écran aussi petit, et rendre les interactions aussi simples qu'Apple les a souhaitées.





Matthias Berahya-Lazarus, président de Bonial

Bonial est prêt sur l'Apple Watch

Bonial est prêt sur l'Apple Watch

Bonial est prêt sur l'Apple Watch Bonial est prêt sur l'Apple Watch

Recevoir des offres au bout de son poignet ne sera bientôt plus un vague projet. Apple lance officiellement ce soir sa montre connectée et Bonial [...]

Apple Watch : les marques françaises sont prêtes

Apple Watch : les marques françaises sont prêtes

Apple Watch : les marques françaises sont prêtes

L'Apple Watch, disponible aujourd'hui en France, devrait se vendre à près de 10 millions d'exemplaires dans le monde, selon Forrester. Sélection [...]

I'm Watch : la montre-téléphone

I'm Watch : la montre-téléphone

I'm Watch : la montre-téléphone

Le fabricant de montres italien BlueSky vient de concevoir une nouvelle montre qui se connecte à votre Smartphone via Bluetooth.

Weight Watchers enrichit ses menus

Weight Watchers enrichit ses menus

Weight Watchers enrichit ses menus

Une nouvelle identité corporate et, en France, une nouvelle licence de produits. Le spécialiste mondial de l'amaigrissement poursuit son développement [...]