Recherche

Quelle est la stratégie digitale des décideurs marketing ?

Publié par le | Mis à jour le
Quelle est la stratégie digitale des décideurs marketing ?

Noyés dans une multitude de solutions de gestion de données, les responsables marketing peinent à mener une stratégie de marketing digital cohérente, relève la dernière étude du cabinet Forrester.

  • Imprimer

Déterminer la stratégie des décideurs - chef de projet marketing, manager marketing, et directeur marketing membre du Comex - en matière de marketing digital : tel est, notamment l'objectif d'une étude du cabinet Forrester, menée aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne, pour Qubit, spécialiste de la personnalisation et de l'amélioration continue de l'expérience client en temps réel. Résultat : le défi du digital reste à relever.

Ainsi, 76 % des responsables marketing interrogés estiment que les outils d'engagements des clients digitaux ne sont aujourd'hui "pas optimisés". Le principal frein résiderait, selon l'étude, dans la difficulté à mener une démarche multicanale, afin de construire une expérience d'engagement continue pour chaque client. "Systèmes existants mal intégrés, partage d'informations difficile et mauvaise communication entre les systèmes" font office de responsables (43 % des répondants). Enfin, pour plus d'un tiers des décideurs marketing, les principaux obstacles sont "des outils de gestion des données clients disparates et mal intégrés et une incapacité à intégrer les données clients dans les outils d'analytics pour améliorer l'expérience utilisateur".

Le principal challenge pour les marketeurs serait donc de "trouver la bonne technologie et le bon partenaire", indiquent 51 % des interrogés, et ce, en raison de la multitude de solutions existantes.

Et en France ?

Qu'en est-il de la France, plus particulièrement ? Un tiers des décideurs interrogés dans l'hexagone reconnaissent que leur entreprise n'a pas une bonne connaissance des technologies digitales émergentes. Pour 52 % d'entre eux, les systèmes en place dans leur entreprise ne leur permettent tout simplement pas d'utiliser pleinement les techniques d'amélioration continue. 68 % sont pourtant convaincus du potentiel de ces dernières, notamment au niveau du ROI et de l'acquisition client.

Méthodologie : l'étude a été menée en ligne auprès de 150 décideurs dans les secteurs du retail, du voyage, de l'hôtellerie et des loisirs, de la finance et de l'assurance, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.