MENU
Recherche
}

Objets connectés : quelles opportunités pour le marketing ?

Publié par le | Mis à jour le
Objets connectés : quelles opportunités pour le marketing ?

Les objets connectés suscitent nombre d'interrogations pour les marques, quant à l'utilisation des données ou à l'émergence de nouveaux business modèles. Tour d'horizon des risques et opportunités, à l'occasion de la conférence du Club Marketing 2.0 de l'Adetem.

Télévision, balance, montre, textile, voiture, ou, encore, cafetière : les objets connectés se propulsent dans la vie quotidienne des consommateurs. Au point que nous devrions en compter quelque "50 milliards dans le monde, d'ici 5 ans", relève Aurélie Gibiat, directrice du département Technologies, Médias, Télécoms et Entertainment d'Harris Interactive, à l'occasion de la conférence du Club Marketing 2.0 de l'Adetem, le 9 septembre.

La révolution "connectée" est en marche, mais quelles en sont les opportunités pour le marketing ? Les questionnements émergent, afin de (re)mettre du marketing dans le marché des objets connectés : sur les nouveaux business modèles, la transformation des métiers, et bien sûr, la place du consommateur dans les stratégies.

Quelle place pour le consommateur ?

"Beaucoup de start-up se lancent dans les objets connectés, les idées foisonnent, mais elles ne se posent pas toujours la question de savoir si le consommateur va aimer", reconnaît François Laurent, directeur de ConsumerInsight et Past Président de l'Adetem. Pour remettre le consommateur au coeur des discussions, Harris Interactive mène, depuis 2014, une étude sur l'intérêt des Français pour les objets connectés, leur connaissance du sujet, mais aussi les raisons de leur amour ou désamour pour ces produits.

Résultats : les objets connectés sont de plus en plus connus par les Français (76 %), mais pour 78 % d'entre eux, ceux-ci ne présentent pas d'intérêt. L'intention d'achat suit la tendance, avec 11 % de Français prêts à sauter le pas. "Nous sommes sur un marché émergent, drivé par les marques, dont les coups de communication font grimper les ventes", explique Aurélie Gibiat. A l'instar de l'Apple Watch, symbole de l'Internet des objets connectés, qui représente 75