Recherche

Les astuces pour une campagne d'e-mailing efficace

Publié par le | Mis à jour le
Les astuces pour une campagne d'e-mailing efficace

Favoriser le taux de lecture des e-mails: tel est l'enjeu de la dernière étude de Return Path, qui donne des clés pour améliorer sa campagne d'e-mailing.

  • Imprimer

Comment optimiser la valeur de sa campagne d'email marketing ? Return Path, leader mondial de l'email Intelligence, publie une nouvelle étude internationale sur l'efficacité des objets d'emails utilisés par les marques pour leurs campagnes emailing. Intitulée "Art & Science of effective subjects lines", l'étude analyse l'influence des objets de courriers électroniques sur la perception que les individus ont des marques, mais, aussi, la longueur idéale d'un objet d'email, les mots-clés qui favorisent l'engagement des consommateurs, ainsi que l'importance de tester ses objets.

Quelles sont donc les bonnes pratiques à appliquer, selon l'étude ? Premier enseignement, les objets dits sensationnels, ceux appelés "pièges à clics" - comme "Vous ne croirez jamais ce que vous allez découvrir " - ne sont pas engageants. Ceux-ci font même partie des dix types d'objets les moins efficaces. Ainsi, le mystère est à bannir des objets. À l'instar du mot "secret" : les objets le contenant ont enregistré un taux de lecture moyen très faible de 5,68 %.

Personnalisation, humour, efficacité

En revanche, la personnalisation est de mise : les objets qui utilisaient des pronoms personnels tels que "Vous" ont enregistré un très bon taux de lecture moyen de 16.73 %. L'humour a aussi sa place, quand celui-ci fait partie de l'identité de la marque, car le message sera plus facilement mémorisé - et mémorable.

À noter, également, que les superlatifs "plus vite", "plus beau", "plus fort" intégrés aux objets de courriers électroniques sont sources de bonnes performances, tout comme les notions d'urgence, telles qu' "offre limitée" ou "dernière chance".

Enfin, même si le lien entre la longueur de l'objet et le taux d'ouverture de l'email n'est pas prouvé, les objets de 61 à 70 caractères enregistrent les meilleurs taux de lecture (17 %).

Méthodologie : Return Path a analysé 9 millions d'objets d'emails de plus de 2 millions d'abonnés à travers le monde, entre le 1er janvier et le 28 février 2015, avec sa solution Subject Line Optimizer.