Recherche

Data marketing et astrophysique, même combat ?

Publié par le | Mis à jour le
Data marketing et astrophysique, même combat ?

Qu'ont en commun l'astrophysique et le data marketing ? Les deux disciplines possèdent davantage de similitudes qu'il n'y paraît. Prise de hauteur avec Laura Brocco, directrice scientifique de Socio Logiciels.

  • Imprimer

Dresser des parallèles entre l'astrophysique, branche de l'astronomie, et le data marketing a de quoi surprendre. Soyez rassurés, la rédaction d'Emarketing.fr n'a pas entamé un voyage sur une autre planète, mais a croisé la route de Laura Brocco, directrice scientifique de la société spécialiste en data intelligence Socio Logiciels (Groupe NP6) et astrophysicienne de formation. Cet "ovni" dans le monde du marketing, a, notamment, travaillé sur la cosmologie et la recherche gravitationnelle. La spécialiste ne serait d'ailleurs pas la seule à graviter d'un univers à l'autre, forte de compétences acquises dans le traitement des gros volumes de données.

  • Emarketing.fr : Astrophysique et data marketing possèdent selon vous de nombreux points communs. Pouvez-vous nous expliquer lesquels ?

Laura Brocco, directrice scientifique de Socio Logiciels : Le data marketing et l'astrophysique utilisent des techniques communes de classement, de segmentation, afin de regrouper des éléments en fonction de leurs similitudes - tels que des clients, pour le marketing, ou des galaxies, pour l'astrophysique - et de leur adresser des messages adaptés. Ainsi, les algorithmes de classification, employés dans le marketing, le sont aussi pour l'étude de la galaxie, tout comme les techniques prédictives basées sur l'historique.

Ecouter les signaux faibles est également primordial dans les deux disciplines. Quand de nouvelles données sont mises à jour, les spécialistes doivent les ranger dans des segments et modéliser celles qui ne sont pas classables, afin de pouvoir les expliquer.

  • Les techniques semblent similaires, qu'en est-il des outils ?

Ce sont souvent les mêmes outils (mais pas les mêmes logiciels) utilisés par les spécialistes du data marketing et les astrophysiciens, pour l'analyse factorielle, la segmentation, la corrélation ou, encore, la régression linéaire. Sans oublier les algorithmes, également comparables. Dans l'une et l'autre des sciences, l'évaluation des performances d'un modèle de prédiction, via la technique de la courbe ROC (Receiving Operating Characteristics) est aussi de mise.

  • L'astrophysique pourrait-elle être une source d'inspiration pour le data marketing ?

Oui, à l'instar de la data visualisation (l'art de représenter les données de façon visuelle, NDLR) très utilisée en astrophysique, et sur laquelle le marketing doit encore porter ses efforts. Le traitement des images et la reconnaissance des formes pourraient être davantage mis en oeuvre. La détection de signaux faibles, afin de découvrir de nouvelles tendances, mérite également d'être travaillée. Les marketers ne doivent pas se contenter de faire entrer ces signaux dans un modèle.

La physique aime découvrir un élément différent de ce qu'il attend, à l'inverse du data marketing. Autres sources d'inspiration pour le data marketing : la vérification des sources et le traitement de gros volumes de données, deux véritables atouts inhérents à l'astrophysique.

Titulaire d'un doctorat en Physique de l'Université de Bologne (Italie), Laura Brocco a débuté sa carrière dans le secteur de la recherche universitaire, où elle s'est spécialisée dans l'analyse et le traitement des données expérimentales collectées via des expériences de physique spatiale et des interféromètres gravitationnels. Ingénieur d'Applications avant-vente pendant cinq ans chez MathWorks, éditeur de logiciels de calcul scientifique, elle a ensuite rejoint l'Institut de Physique du Globe de Paris en tant que chargée de recherche au sein de la mission spatiale SWARM, en collaboration avec le Centre Nationale d'Études Spatiales et l'Agence Spatiale Européenne.

Retrouvez Laura Brocco aux NP6 Marketing Insights le 28 janvier 2016, à Paris.