MENU
Recherche
}

[Chronique] Un marketeur doit-il apprendre à skier ?

Publié par le | Mis à jour le
[Chronique] Un marketeur doit-il apprendre à skier ?

Les sports d'hiver demandent d'être agile et de savoir tenir le cap sur un terrain glissant. Autant de qualités nécessaires aux marketers désireux de descendre la pente du digital avec succès.

Cette année, l'hiver a du mal à nous convaincre de sa présence. Réchauffement climatique ou non, la neige n'est pas au rendez-vous. Sauf à se rendre, bien entendu, sur les pistes des massifs montagneux qui font de notre pays une destination appréciée des amateurs de glisse. Et je suis certain que, parmi mes amis marketeurs, nombre d'entre eux se prêteront aux joies du ski, sous toutes ses formes. Tous, vraiment ?

Un sport pour tous

On apprend à skier à tout âge. Celles et ceux qui ont commencé dès leur plus tendre enfance, vers l'âge de quatre ou cinq ans, sont probablement avantagés: comme pour toute technique, physique ou intellectuelle, l'apprentissage à un jeune âge permet d'adopter des réflexes et une aisance qu'il est plus difficile d'acquérir 20 ou 30 année plus tard, quand notre physiologie et notre comportement se sont plus ou moins figés. Ensuite, tout est affaire de régularité. Le ski et les sports de glisse en général peuvent se pratiquer tout au long de notre vie.

Un secteur qui évolue

Le secteur du ski est un univers particulièrement intéressant, pour tout marketeur curieux. Il repose sur trois piliers: un savoir-faire technologique,