Recherche

Beacon: un bilan mitigé mais prometteur

Publié par le | Mis à jour le
Beacon: un bilan mitigé mais prometteur

Si le déploiement des petites balises est plus lent que prévu, l'arrivée de deux géants américains pourrait bien donner au marché le coup de pouce espéré.

Les experts pensaient que le beacon prendrait d'assaut les boutiques du monde entier à la vitesse de l'éclair. Les boutiques, mais aussi les centres commerciaux, les banques, les aéroports, les musées..., bref, tous les lieux où la petite balise rendrait enfin possible la géolocalisation à l'intérieur d'un client à qui les enseignes, et les marques, pourraient envoyer une foule de messages.

Beacon, mode d'emploi, à lire ici

Las, force est de constater que, à la veille du deuxième anniversaire du lancement de l'iBeacon par Apple, le raz-de-marée se fait attendre. "Quand vous allez faire des courses, combien de push recevez-vous, combien de fois vous a-t-on guidé jusqu'à votre achat...?", demande Emmanuel Peru, responsable des solutions mobiles et de l'innovation chez Ineat Conseil.

Encore peu de retours d'expérience

Dès son implantation par Apple dans ses boutiques américaines en décembre 2013, la technologie beacon a séduit les développeurs et les marques-enseignes, qui ont très vite compris l'intérêt de ce petit émetteur. "Cette technologie offre de formidables opportunités", rappelle Emmanuel Peru. Fine géolocalisation indoor enfin possible, personnalisation et ciblage remarquable des messages adressés à ses consommateurs, potentiels ou avérés, ou encore facilité d'installation et de