Recherche

5àsec entre dans le bain de la transformation digitale

Publié par le | Mis à jour le
5àsec entre dans le bain de la transformation digitale

Le réseau de pressing 5àsec, connu pour ses prix cassés et sa rapidité de traitement, a entamé le virage de sa transformation numérique. Bérénice Durand, nouvelle directrice marketing et communication France, a pour mission de moderniser la marque.

  • Imprimer

Bérénice Durand, nouvelle directrice marketing et communication de 5àsec

Bérénice Durand, nouvelle directrice marketing et communication de 5àsec

Le concept de 5àsec, leader mondial du nettoyage et de l'entretien des textiles, créé en 1968, aurait-il pris la poussière ? Pour ne pas risquer l'uberisation - déjà annoncée pour le pressing traditionnel -, le groupe prend les devants et plonge dans le bain de la transformation numérique. Objectif : proposer un nouveau type de pressing, plus "moderne". "La marque possède de nombreux atouts, comme sa notoriété, un réseau national très développé et 47 ans d'expérience, commente Bérénice Durand, nouvelle directrice marketing et communication France de 5àsec, dont l'arrivée est annoncée par le groupe le 23 novembre. Mais, la marque vieillit et doit donc se repositionner en termes d'images pour séduire la nouvelle génération."

La feuille de route donnée à la directrice marketing et communication ? Remettre le client au coeur du métier. "Cela passe par la digitalisation", précise la nouvelle recrue, transfuge de Groom Box, conciergerie spécialisée des services du quotidien par consignes connectées, cofondée par cette ancienne journaliste, en 2013, et récemment acquis par 5àsec. Le rapprochement entre les deux entités n'est pas le fruit du hasard. "Cela fait sens, car le pressing représente 80 % des demandes des clients de Groom Box, dont les consignes sont installées dans les entreprises ou sur le parcours quotidiens des individus", poursuit Bérénice Durand. Le principe : déposer et récupérer votre linge, dans des consignes différentes, 24h / 24 et 7 jours / 7.

Nouveau site web, nouvelle appli

Le concept peut-il inspirer l'ensemble du réseau de l'enseigne 5àSec ? Apporter plus de services, notamment digitaux, dans l'entreprise fait bien parti des défis de Bérénice Durand. Au programme : la refonte intégrale du site web, avec un service de géolocalisation notamment, et une application, deux nouveautés opérationnelles entre le premier et le deuxième semestre 2016.

Autre révolution en cours : le questionnement sur le magasin physique. "Le pressing en centre-ville a-t-il encore un sens, interroge la directrice marketing. Nous travaillons sur la réinvention de l'espace et les nouvelles formes de présence, comme un magasin digitalisé ou l'implantation dans des lieux où les pressings ne sont pas encore présents, à l'instar de notre démarche dans le métro d'Issy-les-Moulineaux." La modernisation passe aussi par une nouvelle Charte de magasin, déjà déployée dans une quinzaine de 5àsec. Le gris et l'orange des espaces se mutent en blanc, prune et orange, des couleurs plus "cosy".

Et l'environnement ? Impossible, à quelques jours de l'ouverture de la COP21, de faire l'impasse sur le volet environnemental. Moins stratégique que la transformation digitale, l'environnement est un sujet important pour la marque. Parmi les "bons" gestes adoptés par 5àsec, on notera ainsi le remplacement des housses plastiques par des housses en lin tissé, mais également une consigne de cintres qui se généralisera sur tous les magasins, en 2016. "Nous travaillons à faire passer le message écologique auprès de nos clients", relève Bérénice Durand.