Recherche
Se connecter

Tout ce qu’un marketeur digital doit savoir à propos de la performance d’un site Web

Publié par / Avec la Marketplace le - mis à jour à

La performance d’un site Web fait partie de ces choses qui m’empêchent de dormir la nuit. Comment améliorer la performance de notre site Web ? Sous quel seuil cette performance devient-elle mauvaise ? Cela affecte-t-il l’expérience de nos utilisateurs ?

  • Imprimer

Voilà autant de questions qui me traversent l’esprit à propos de notre site Web. Et je suis là pour vous aider à trouver des réponses pour votre site. Les discussions relatives à la performance peuvent très vite prendre un caractère relativement technique. Mon objectif, avec cet article, est donc de maintenir un équilibre entre le spécialisé et l’informatif. Vous pourrez ainsi vous rapprocher de votre équipe de développement et poser les questions adéquates.

Savez-vous ce qu’est la mémoire cache ? 
La mise en cache permet de stocker de petites quantités de données afin d’en accélérer l’affichage la prochaine fois que vous en aurez besoin. Dans le cas de pages Web, ceci signifie que le chargement est plus long au premier accès. Mais au fur et à mesure, chaque affichage sera plus rapide, étant donné que les données pourront être récupérées dans la mémoire cache. Lors de la modification ou de la gestion d’un site Web, nous demandons à nos développeurs de « vider la mémoire cache » pendant le développement, ce qui permet de visualiser rapidement les pages telles qu’elles ont été modifiées. Comme la mémoire cache conserve une copie de votre page, vous ne verrez pas forcément les modifications de façon immédiate. Vous risquez plutôt d’avoir la version mise en cache. Cependant, la mémoire cache est généralement vidée après une période de temps défini.

La mise en cache garantit un chargement rapide de vos pages pour tous les utilisateurs. Sans mise en cache de vos pages, la performance de votre site Web restera limitée.

Différents types de mémoire cache
Pour les sites Web, vous rencontrez généralement 4 types de mémoire cache : Cache du serveur, cache du navigateur, cache de la page et cache d’un élément de la page.

 

  • Cache du serveur : Désigne les cas où votre site est mis en cache au plus près de son emplacement d'origine sur votre serveur. Si une version de votre site ne peut pas être récupérée à partir de votre cache de page ou de navigateur, le cache du serveur sera sollicité avant de revenir vers son emplacement d'origine. Nous utilisons le cache Varnish pour la mise en cache au niveau de notre serveur. Varnish est reconnu comme la meilleure pratique pour les sites en Drupal. Vos développeurs peuvent configurer et, le cas échéant, vider cette mémoire cache.
  • Cache du navigateur : Par défaut, vos navigateurs conservent une version de vos pages Web. Ainsi, lorsqu’un utilisateur revient en arrière, la page souhaitée se charge plus rapidement. En tant que gestionnaires de sites, nous devons être conscients de ce facteur pour nos sites. Par exemple, si vous avez apporté des modifications à votre site et constatez que ces modifications n’apparaissent pas, pensez également à vider la mémoire cache de votre navigateur.

 

  • Cache de la page : Cette méthode de mise en cache est davantage ciblée. Elle fonctionne mieux sur les pages où les contenus affichés sont identiques pour tous les utilisateurs.

 

  • Cache d’un élément de la page : La mise en cache d’un élément de la page est une autre façon de désigner la mise en cache des blocs utilisée dans Drupal. Les blocs sont de petits morceaux de contenus qui peuvent être réutilisés à différents endroits de votre site Web. Dans la mesure où ils peuvent être ajoutés de façon dynamique sur vos pages, ils nécessitent un type différent de mise en cache afin d’accélérer leur affichage.

 

 

Taille d’image et compression 
La compréhension de la taille et la compression des images est un autre élément important pour la performance des sites Web. J’ai publié, il y a quelques semaines, un article de blog à ce sujet qui peut vous être utile si vous avez besoin d’un petit rappel. Afin d’accélérer leur temps de chargement pour vos utilisateurs, toutes les images utilisées sur votre site Web doivent être compressées dans la plus petite taille possible.

Il est également important de charger régulièrement les images utilisées, de façon anticipée, par le biais de vos fichiers CSS.
En tant que marketeur digital, vous ne devez pas nécessairement savoir comment compresser des images sur votre site. En revanche, il est important de comprendre pourquoi cette compression est cruciale pour la performance de celui-ci et de vous assurer que votre équipe de développement en est capable.

Javascript  
En tant que marketeurs, nous avons tendance à recourir à de nombreux services différents pour nous faciliter la tâche. Or, ces services impliquent souvent l’ajout d’extraits de code sur votre site Web. Un seul extrait de code n’affectera pas sensiblement votre performance. Mais avec le temps, l’accumulation de ces extraits de code aura un impact important sur les temps de chargement. Vous pouvez ainsi cumuler des extraits de code pour le suivi des analyses, le suivi des publicités, les logiciels de personnalisation, la cartographie, et la liste peut s’allonger indéfiniment. Je n’ai pas encore trouvé de formule magique pour alléger le poids de ces extraits de code. Mais il est important de comprendre l’impact que chacun d’entre eux vient ajouter. Vous devez peser soigneusement chaque nouveau service et comprendre les effets qu’il aura sur la performance de votre site. Ne faites pas confiance au fournisseur du code et demandez aux développeurs leur opinion quant à son impact sur votre site. En effet, les fournisseurs vous diront que leur service n’affectera en rien votre site, qu’il se chargera de façon asynchrone, et que tout ira bien. Ce n’est pas toujours le cas. Prenez donc l’habitude d’interroger votre équipe de développement avant d’ajouter de nouveaux scripts sur votre site de production.

La performance est essentielle, et vous pouvez continuer à creuser ce sujet au-delà de cet article. J’ai abordé certains aspects clés que vous devez impérativement connaître. Mais si vous souhaitez examiner ces techniques plus en détail, consultez les ressources suivantes :

La rédaction vous recommande

Autres articles proposés