Recherche
Se connecter

Gestionnaire d’actifs numériques VS système de gestion de contenu

Publié par / Avec la Marketplace le

Avec la révolution numérique et son rythme effréné, votre site web doit inclure tous les accessoires et gadgets « martech ». Pour qu'il soit efficace, un programme de marketing numérique requiert un nombre d’éléments impressionnant. Pas besoin d’y ajouter ce qui n’est pas indispensable.

  • Imprimer

La plupart des tâches lourdes sont assurées par un système de gestion de contenu (Content Management System, CMS) comme Drupal. Pour cette raison, les entreprises ont parfois le sentiment qu’elles contrôlent parfaitement leurs ressources. Mais avec les actifs « rich media », c’est une toute autre histoire. Ce qui nous amène à poser une question simple : Pourquoi ai-je besoin d'un gestionnaire d’actifs numériques si je dispose déjà d’un système de gestion de contenu ?

Au premier abord, tous deux assurent la gestion de ce que l’on appelle génériquement les « contenus ». Mais ils présentent plusieurs différences fondamentales. La principale différence réside dans le fait que votre CMS, qu’il s’agisse de Drupal, de Wordpress ou de la solution propriétaire d’un autre fournisseur, ne vous aide pas seulement à gérer votre site Web. Il en est la fondation proprement dite. Le système de gestion de contenu ne se charge pas uniquement des actifs, mais de tous les éléments de contenus qui seront affichés. Le terme « contenu » désigne tout ce qui apparaît sur un site Web, pas seulement ce que le marketing y publie, comme les articles de blog ou les images. Si vous éliminez le CMS, il ne vous restera rien pour gérer vos contenus. Votre site cessera alors fondamentalement d’exister.

Bas du formulaire

Les canaux marketing riches en médias se multiplient. Or, ceux-ci font appel à des images, de la vidéo, des animations et même de la réalité augmentée. Les actifs « rich media » sont donc également plus nombreux, et bien au-delà de votre site. La bande passante ne coûte pratiquement plus rien et les smartphones intègrent désormais des processeurs graphiques puissants, capables d’afficher les images et les vidéos en haute définition. Pour couronner le tout, les consommateurs exigent aujourd'hui rien moins qu’une expérience captivante. Leur capacité d’attention est brève, ils sont méfiants vis-à-vis de la publicité, tout en espérant des marques avec lesquelles ils s’engagent, une expérience personnalisée.

Le DAM (gestionnaire d’actifs numériques) gère bien plus que votre site Web. Il est capable d’assurer le fonctionnement de l’ensemble de votre structure commerciale et marketing. Le DAM sert à la fois de référentiel central pour les actifs créatifs approuvés et de moteur de flux collaboratifs entre les marketeurs et les concepteurs pour la création, la révision et l’approbation de ces actifs. Les capacités du gestionnaire d’actifs numériques se concentrent souvent autour de fonctionnalités dynamiques pouvant inclure : le balisage des actifs, les recherches et filtres, l’octroi ou l’annulation des autorisations, le redimensionnement des images, l’archivage, la gestion des dates d’expiration des actifs, les outils de marquage pour les images et vidéos, etc. Ces fonctionnalités prêtes à l’emploi sont disponibles dès qu’un utilisateur se connecte au DAM et y introduit sa première image de « hero banner ». Le DAM joue le rôle de passerelle entre les concepteurs graphiques et le marketing numérique. Il permet la gestion des phases de création, d’approbation et d’organisation des éléments destinés aux activités marketing.

Certes, nombreuses sont les entreprises qui essaient de se passer d'un DAM. Mais ont-elles raison de le faire ? Gérer les actifs par ses propres moyens peut être source de véritables migraines pour l’entreprise. La création d’actifs numériques est généralement un partenariat entre des concepteurs créatifs et un service de marketing (même si tous appartiennent à un même département).

Ensemble, les concepteurs et les marketeurs élaborent des actifs pour le site Web, mais également les applications Web, les réseaux sociaux, l’étiquetage et le conditionnement des produits, des présentations, des publicités, etc. Pendant ce processus de création des actifs, de nombreuses entreprises ont recours aux e-mails, à la messagerie instantanée, au stockage dans le Cloud, à Google Drive, etc. pour la révision et l’approbation de leurs créations. Ceci peut parfaitement fonctionner temporairement et à petite échelle. Mais certains aspects importants, comme le contrôle des versions, les métadonnées et le marquage en contexte y sont tout simplement inexistants.

Avec cette méthode personnelle, une fois que les actifs sont finalisés et approuvés, le processus dans son ensemble est ensuite confronté à toute une série de lacunes en termes d’efficacité. Les actifs sont dispersés sur les différents supports numériques mentionnés plus haut, mais également sur les disques durs des différents intervenants. Une fois finalisés, les actifs restent souvent dans le Cloud. Ils sont stockés, deviennent obsolètes, ne sont jamais remplacés, et peuvent facilement être repris et utilisés à tous les niveaux de l’entreprise. Ainsi, les actifs se multiplient dans des versions anciennes ou mal ciblées par rapport à la marque. Et ces actifs continuent d’être transmis aux prospects. Ceci ne constitue pas seulement un cauchemar en termes de branding. Certains actifs dotés d'une licence limitée dans le temps risquent d’accumuler de lourdes amendes s’ils sont partagés après leur date d’expiration.

Certains gestionnaires d’actifs numériques incluent des avantages dépassant le simple contrôle des actifs et leur organisation. Par exemple, Acquia DAM intègre des outils de gestion des flux de travail qui rationalisent les efforts et maintiennent les communications collaboratives tout au long du processus créatif.

Lorsque vous évaluez un DAM, vous ne devriez pas considérer cela comme une fonctionnalité complémentaire ou comme un « plus », mais bien comme un impératif pour votre pile marketing. Les avantages l’emportent largement sur les coûts et les préoccupations. Investissez dans un DAM de compagnie (j’ai limité à un jeu de mots par article, de rien).

Pour en savoir plus sur Acquia DAM, visitez le site : https://www.acquia.com/products-services/acquia-digital-asset-manager

Autres articles proposés