En ce moment En ce moment

Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

Publié par le - mis à jour à
Web Summit 2017: Start-up et tendances booster

DU 6 au 9 novembre, le Web Summit réunissait, à Lisbonne, plus de 60.000 participants dont 7.000 CEO et 1.500 investisseurs. Et pour la première fois, deux jeunes entrepreneurs, Jérôme Dévosse et Christophe Murgue, cofondateurs d'Aizimov, qui nous livrent leur vision de ce Davos du web.

  • Imprimer

Nous étions du 6 au 9 novembre à Lisbonne au Web Summit, rendez-vous européen qui rassemble, depuis 2009, entrepreneurs, startuppers, journalistes et investisseurs. C'est un bon indicateur des tendances mondiales en termes de tech associant la saveur d'un événement comme VivaTech, la taille d'un Consumer Electronic Show et une pincée de SXSW. Les chiffres à retenir pour l'édition 2017: plus de 60.000 participants dont 7.000 CEO et 1,500 investisseurs.

Dès le seuil franchit du premier des 4 immenses pavillons, on ressent une énergie enivrante. Des combats de différentes tailles se jouent ici.
Du côté des jeunes pousses digitales, la pression est énorme avec quelques jours, voire quelques minutes pour séduire. Les Alpha, Beta et Start, classés selon leur maturité sur le marché, bénéficient d'un stand proportionnel à leurs années d'existence. Ils se battent pour exister et émerger, avec pour seules armes une petite pancarte (un logo et 120 caractères pour se présenter) au-dessus d'un stand mouchoir de poche avec juste de quoi poser un portable, un prototype ou une pile de goodies.

À quelques pas, les grands groupes présentent leurs dernières innovations et soignent leur image, à l'instar du premier programme de mentorat de Women in Tech et du nouvel assistant intelligent de Mercedes associant réalité augmentée, chatbot et interface vocale.

L'une des incontestables vedettes du Web Summit 2017 est l'intelligence artificielle. Le débat et le salon s'ouvrent sur une vision angoissante de la place grandissante de l'intelligence artificielle dans notre société. Devant 20.000 spectateurs, le génie Stephen Hawking décrit un possible scénario dans lequel l'intelligence artificielle dominerait la race humaine. Le reste du salon fait la démonstration des immenses bénéfices possibles de son application dans tous les secteurs.

On observe trois grandes tendances sur le Web Summit 2017.

  • L'intelligence artificielle, avec des sociétés comme Snips, Botly et Kernel qui s'appuient sur les fameux algorithmes "réseaux de neurones" pour lire, comprendre et même parler.
  • La réalité augmentée poussée par Blippar et l'incontournable Google, qui permet d'afficher à vos côtés des personnages imaginaires dans des vidéos plus vraies que nature.
  • Enfin la blockchain reste le sujet qui excite tous les financiers. La révolution de la sécurité bancaire contrôlée par chacun.

Pour finir sur une touche optimiste, Al Gore (keyspeaker du Web Summit) annonce que le monde est aux prémices d'une révolution de grande envergure et croit en la contribution des start-up sur les questions de climat.

Les auteurs

Jérôme Dévosse et Christophe Murgue sont les cofondateurs d'Aizimov, solution mettant à profit l'intelligence artificielle pour la prospection commerciale.

Jérôme Dévosse et Christophe Murgue

Autres articles

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic
Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Drive-to-web TV : tous les chemins mènent au clic

Par

aube de addressable TV le petit ecran inspire deja des bonnes pratiques du digital pour offrir ses annonceurs une mesure fiable de la performance [...]

Twitter déploie un format vidéo "cliquable"
Twitter déploie un format vidéo "cliquable"

Twitter déploie un format vidéo "cliquable"

Par

Apres quelques tests aupres de Renault et de la SNCF notamment Twitter annonce le lancement de son format Video Website Card idee une video [...]

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)
Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Les 10 idées marketing (30-3 novembre 2017)

Par

Cette semaine la redaction repere 10 initiatives de marques originales dont la faible datalphabetisation des Francais Ikea et ses pre rolls [...]