En ce moment En ce moment

[Tribune] Les tendances à retenir du South by Southwest Interactive 2015

Publié par le - mis à jour à
[Tribune] Les tendances à retenir du South by Southwest Interactive 2015

Entre expérience consommateur, smart data et objets connectés intelligents, découvrez les grandes tendances du festival South by Southwest Interactive 2015 avec le HUB Institute.

  • Imprimer

Avec plus de 35.000 visiteurs en 2015, le festival South by Southwest (SXSW), créé en 1987 à Austin (Texas), est l'événement digital à ne pas manquer. Au départ dédié à la musique, le festival s'est par la suite ouvert aux univers cinématographique et technologique, devenant ainsi un rendez-vous incontournable des technologies innovantes.

Le HUB Institute, aidé sur place par les agences userADgents et Joshfire, vous propose une synthèse des 10 grandes tendances digitales à retenir du SXSW Interactive, le volet digital du festival.


Optimiser l'expérience consommateur : un passage obligé pour les marques

Avant d'aborder les innovations digitales à bras le corps, les entreprises ont ouvert ce festival par une conférence posant une question fondamentale : "Qu'est-ce qu'une marque aujourd'hui ?". Cela peut paraître simpliste, mais détrompez vous. Avec l'avènement du digital, l'écosystème des marques a migré. Les nouveaux canaux de communication ont complexifié la relation qu'elles avaient avec leurs consommateurs. L'ère où la sacro-sainte marque délivrait un message unilatéral n'est plus. Désormais le consommateur est roiet possède un pouvoir de vie et de mort sur elles. Ce consommateur est plus exigeant et n'achète plus seulement un produit mais une expérience. Aux experts de témoigner qu'aujourd'hui, une marque doit être une parfaite combinaison d'expérience et de storytelling. Un storytelling qui doit également être légitime, honnête et transparent.

L'expérience utilisateur, quant à elle, est sur toutes les lèvres durant le SXSW. Afin de répondre aux mieux à leurs cibles et de s'adresser à eux de manière pertinente, les directions marketing vont devoir apprendre à observer leurs consommateurs, comprendre leurs comportements dans le but d'appréhender leurs besoins et travailler avec l'ensemble des verticales de l'entreprise pour apporter une expérience omnicanale et ce en temps réel. La création d'expériences personnalisées et émotionnelles à forte valeur ajoutée est un enjeu majeur pour tous, sur tous les canaux.

Pour plus d'impact, la contextualisation des prises de parole est également devenu le nouveau challenge des marques qui analysent les données utilisateurs pour s'adresser à eux dans un contexte précis pendant leur parcours d'achat. Le retail l'a bien compris. Après de longues années sans réellement innover, il commence enfin à se structurer différemment pour répondre à ces nouveaux comportements de shopping. Les initiatives digitales se multiplient in-store afin de proposer de nouveaux services sur-mesure et adaptés.

Les devices mobiles jouent notamment un rôle prépondérant en facilitant l'accès à l'information localisée et créant un lien "phygital", notamment les beacons, technologie assez débattue pendant le festival. Emily Culp de Rebecca Minkoff, enseigne ayant intégré le digital dans ses points de vente, l'atteste : "Nos clientes regardent leur téléphone 150 fois par jours, le smartphone est leur bouée de secours."


La data au coeur de l'expérience de marque

Comment créer ces expériences personnalisées et contextualisées ? En comprenant mieux ses consommateurs. Et comment mieux les comprendre ? En analysant toutes sortes de données, qu'ils vont être amenés à partager de plus en plus, avec l'avènement des objets connectés notamment. Mais que faire face à cette quantité de données ? Plusieurs chantiers s'ouvrent aux marques désireuses d'emprunter ce chemin et de renforcer leur relation avec les utilisateurs. Elles vont devoir d'abord apprendre à analyser les données et n'en utiliser que les plus pertinentes : passer de la big data à la smart data.

Ceci va ensuite nécessiter une réorganisation interne afin de réorienter la maîtrise des données de la DSI vers la Direction Marketing, et l'émergence d'un Chief Data Officier en charge du sujet.

Enfin troisième chantier, celui des API. L'entreprise du futur et son système informatique vont devoir s'ouvrir pour s'interfacer avec des systèmes et applications tiers et inventer ainsi les services de demain avec plus de réactivité et à moindre coût. Intel a ainsi présenté au SXSW le projet iKeg, développé en partenariat avec Steady Serv. Il représente bien l'intérêt de la data et du real time marketing dans l'optimisation des stratégies et des coûts des entreprises.


LIRE LA SUITE PAGE 2 =>


le HUB Institute

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

La Quintessence de la CDP par Camp de Bases
Data
La Quintessence de la CDP par Camp de Bases

La Quintessence de la CDP par Camp de Bases

Par Amélie Riberolle

L'éditeur Camp de Bases lance la dernière version de sa Customer Data Platform, orientée marketers.

RGPD: la boîte à outils de Qualifio
Data
RGPD: la boîte à outils de Qualifio

RGPD: la boîte à outils de Qualifio

Par Amélie Riberolle

La plateforme d'engagements d'audiences digitales et de collecte de données annonce la version beta de sa RGPD Tool box, qui donne aux DPO un [...]

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Data
RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Corentin Mossiere

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité

Par Floriane Salgues

A moins de 100 jours de l'entrée en vigueur du règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), où en sont les marques et leurs [...]

Renault met en place son DMP France avec Weborama
Data
Renault met en place son DMP France avec Weborama

Renault met en place son DMP France avec Weborama

Par Amélie Riberolle

Renault France, accompagné de l'agence conseil fifty-five, a choisi Weborama pour l'accompagner dans la mise en place d'un dispositif data-driven [...]