RGPD : France Télévisions, au-delà de la loi

Publié par le - mis à jour à
RGPD : France Télévisions, au-delà de la loi

France Télévisions a initié une démarche "data friendly" en 2014, afin de ne collecter que les données essentielles à sa stratégie marketing et préserver la vie privée des utilisateurs de ses services.

  • Imprimer

Service public, France Télévisions se veut exemplaire quant à la gestion des données personnelles des utilisateurs de ses services. Et va même plus loin que la loi pour s'adapter à la quête de transparence des consommateurs. "Nous avons initié une démarche data friendly en 2014, témoigne Valentin Vivier, responsable du projet data de France Télévisions, en charge de l'encadrement de la mise en conformité de la direction numérique du groupe avec le RGPD, pour permettre aux clients de supprimer leurs comptes et leurs données, à tout moment."

"Nous sommes dans la logique de ne collecter que les données dont nous avons besoin pour la personnalisation de l'expérience utilisateur et l'aiguillage des recommandations vidéos", complète Thomas Tripier, chef de projet technique de France Télévisions. Une charte "data friendly" est ainsi consultable sur le site de francetélévisions.fr.

Obtention de l'opt-in, cartographie, A/B tests

Le challenge est de taille pour le groupe : faire comprendre aux utilisateurs que l'opt in (l'obtention du consentement) servira, pour France Télévisions, à offrir une "expérience remarquable" sur sa plateforme France.tv et autres services avec logins utilisateur.


La direction du numérique réfléchit, ainsi, à la mise en conformité avec le RGPD depuis six mois et se dit "bien avancée". Si sur le droit à l'oubli, le média pense être quasiment prêt, la direction numérique travaille encore à la cartographie des traitements de données et à l'affichage du module de gestion des consentements. "Nous avons besoin d'A/B tester les différents messages que nous avons conçus pour voir lesquels génèrent le plus de consentement positif", explique Valentin Vivier. Ceux-ci seront visibles avant le 25 mai 2018 afin d'afficher le "bon" message en temps et en heure. "Le RGPD impacte toute l'organisation, les process existants, ainsi que les offres et les produits", relève le chef de projet technique de France Télévisions. Au programme : la nomination d'un DPO, la refonte des clauses contractuelles des sous-traitants et la documentation des données et des flux, notamment.

Pour aller plus loin :

- Pourquoi le RGPD est-il stratégique pour la Société Générale ?

- Les 4 commandements du RGPD

Journaliste pour Emarketing.fr, Ecommercemag.fr et Relationclientmag.fr et Marketing, je parle souvent data, digital et médias sociaux. Et quand je [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

La Quintessence de la CDP par Camp de Bases
Data
La Quintessence de la CDP par Camp de Bases

La Quintessence de la CDP par Camp de Bases

Par Amélie Riberolle

L'éditeur Camp de Bases lance la dernière version de sa Customer Data Platform, orientée marketers.

RGPD: la boîte à outils de Qualifio
Data
RGPD: la boîte à outils de Qualifio

RGPD: la boîte à outils de Qualifio

Par Amélie Riberolle

La plateforme d'engagements d'audiences digitales et de collecte de données annonce la version beta de sa RGPD Tool box, qui donne aux DPO un [...]

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Data
RGPD : Comment les marques se mettent en conformité
Corentin Mossiere

RGPD : Comment les marques se mettent en conformité

Par Floriane Salgues

A moins de 100 jours de l'entrée en vigueur du règlement sur la protection des données personnelles (RGPD), où en sont les marques et leurs [...]

Renault met en place son DMP France avec Weborama
Data
Renault met en place son DMP France avec Weborama

Renault met en place son DMP France avec Weborama

Par Amélie Riberolle

Renault France, accompagné de l'agence conseil fifty-five, a choisi Weborama pour l'accompagner dans la mise en place d'un dispositif data-driven [...]