Recherche
Se connecter

Pourquoi le Big Data d'entreprise ne peut se passer d'un Directeur des Données

Publié par le - mis à jour à
Qu'est-ce que BRAND VOICE ?
Pourquoi le Big Data d'entreprise ne peut se passer d'un Directeur des Données

Le Chief Data Officer (CDO, directeur des données) joue un rôle essentiel dans la transformation digitale axée sur les données. Mais pour réussir, il a besoin d'un rôle bien défini.

  • Imprimer

Le Big Data n'est plus uniquement un mot à la mode. C'est devenu le quotidien des entreprises. Selon une enquête réalisée par IDG, 75 % des entreprises ont déployé ou prévoient de déployer des projets Big Data. Aujourd'hui, leur défi consiste à capter la valeur stratégique de ces données et à produire des résultats opérationnels ayant un impact fort sur les activités d'affaires. Et c'est là que le directeur des données à toute sa place. Gartner estime que d'ici 2019, 90 % des grandes entreprises mondiales auront recruté un CDO. D'où l'importance pour les DSI et les autres cadres de l'entreprise de bien comprendre en quoi le rôle du directeur des données est déterminant pour tirer le meilleur parti d'une transformation digitale axée sur les données.

Si la tâche des premiers CDO consistait essentiellement à superviser la gouvernance et la gestion des données, le rôle des directeurs des données est en pleine mutation, puisqu'il s'agit désormais d'optimiser l'organisation et l'usage des données pour les transformer en actif stratégique de l'entreprise. Mais de nombreux CDO ne disposent encore ni des ressources, ni du budget, ni de l'autorité nécessaires pour conduire la transformation digitale de leur propre chef. Or le CDO doit accompagner le DSI dans la conduite de cette transformation par la collaboration et l'évangélisation. " Le CDO ne doit pas uniquement être inscrit à l'organigramme de l'entreprise. Il doit participer activement au lancement de nouvelles initiatives en matière de données ", a déclaré Patricia Skarulis, vice-présidente senior & DSI du Memorial Sloan Kettering Cancer Center, au cours d'une récente conférence CIO Perspectives organisée à New York.

Quoi, quand, comment

Il y a quelques mois, l'équipe de direction d'une grande entreprise se demandait, en prévision du possible recrutement d'un directeur des données, comment définir son rôle. Il est toujours difficile de créer un nouveau poste, surtout celui de CDO dont l'autorité s'étend sur plusieurs départements. Afin de créer ce rôle (et lui donner les moyens de réussir), l'équipe de direction a estimé qu'elle avait besoin de préciser clairement ses responsabilités et de comprendre les aspects du " quoi, quand et comment " du poste. La réponse au " quand " était la plus facile : c'est maintenant. Le " quoi " et le " comment " étaient un peu plus compliqués, mais il est possible de donner quelques indications sur les attributions prioritaires des CDO et la manière dont ils devraient s'acquitter de leur rôle.

Tout d'abord, dans l'entreprise, le CDO doit être considéré comme un partenaire et un communicateur. En effet, il doit faire adopter des stratégies et des plates-formes de données communes par les équipes commerciales et technologiques dans le cadre de la transformation digitale, en regard des objectifs commerciaux à atteindre. En plus de cette vision stratégique, le CDO doit travailler en étroite collaboration avec le DSI pour créer et entretenir une culture axée sur les données dans toute l'entreprise. Cette culture autour des données est une exigence absolue pour accompagner les changements induits par la transformation digitale présente et future. " Mon rôle de CDO pour la gestion et la conservation des données a évolué. Je dois également convaincre les experts en la matière que les données appartiennent à l'entreprise tout entière et non à chaque département pris individuellement ", a aussi déclaré Stu Gardos, CDO au Memorial Sloan Kettering Cancer Center, lors de la conférence CIO Perspectives.

Enfin, le CDO doit travailler avec le DSI et l'équipe IT pour mettre en place des systèmes et des processus de gestion et de gouvernance des données appropriés afin de s'assurer que les données sont dignes de confiance, fiables et disponibles à des fins d'analyse dans toute l'entreprise. Cela dit, le CDO ne peut pas se laisser submerger par la technologie et les systèmes. Il doit rester attentif aux personnes et aux processus, car c'est son rôle de comprendre comment exploiter au mieux les données pour dégager une valeur d'affaires optimale à l'entreprise. Lors de la conférence CIO mentionnée plus tôt, on a demandé au consultant et entrepreneur Eric D. Brown comment reconnaître un CDO accompli. " Il est clair qu'un directeur des données bien dans son rôle est celui qui parvient à créer une synergie entre l'objectif d'affaires et la technologie et à faire des données une monnaie crédible pour générer des revenus et transformer l'entreprise.

Pour en savoir plus sur la manière dont les DSI et les CDO exploitent le potentiel des données, rendez-vous au Congrès Big Data (stand C45).

Informatica

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet