En ce moment En ce moment

Les chatbots, Docteur Jekyll ou Mister Hyde?

Publié par le - mis à jour à
Les chatbots, Docteur Jekyll ou Mister Hyde?

Si les agents conversationnels demeurent pour l'instant cantonnés à des tâches simples, qu'adviendra-t-il lorsqu'ils seront capables de comprendre les complexités du langage et de la communication? Analyse de Jean-David Benichou, p-dg de ViaDialog.

  • Imprimer

"Dialoguer" avec un chatbot c'est un peu comme discuter avec un enfant de dix ans: la compréhension et la restitution des questions sont correctes, mais les réponses sont stéréotypées et automatiques. Aucun problème pour obtenir une information précise à une demande telle que "Quelle heure est-il?" ou bien "Quel temps fera t-il à Paris?" mais inutile d'attendre une trait d'esprit pertinent en lançant "Quel serait le meilleur président pour la France?" ou "L'énergie nucléaire a-t-elle un avenir?"

Pourtant, l'idée de poser des questions plus ou moins farfelues à Siri, Cortana ou Google Now traverse souvent nos esprits avec l'espoir de recevoir une réponse originale et inattendue à partager joyeusement sur les réseaux sociaux. La plupart des utilisateurs ont vite adhéré au services fournis par les assistants virtuels. Grâce à leur rapidité d'exécution, leur disponibilité permanente, leur humeur constante, ils sont devenus de fidèles secrétaires pour toutes les tâches basiques avec leurs calendriers, leurs notes, leurs séances de cinéma, leurs horaires de transport ou encore la météo et les résultats sportifs.

Les chatbots ne fournissent que des réponses figées

Si le niveau académique des chatbots devait être évalué, on estimerait donc qu'ils viennent d'entrer au collège. En ce sens, les agents conversationnels ont la capacité d'assimiler, de résoudre et de restituer. Ils sont aptes à traiter des questions fermées, précises, directes et non-équivoques, et à y fournir des réponses spécifiques. Les dialogues normés sont leur domaine d'expertise.

En revanche, dès lors que l'on entre dans le domaine des questions ouvertes, à plusieurs sens et susceptibles d'entraîner plusieurs réponses, les bots n'ont pas encore été doté des facultés adaptées pour répondre. Une question à tiroir et à signification équivoque requiert une capacité d'analyse et de décodage très importante. Dans le dialogue automatisé, ces questions sont actuellement traitées par des agents humains, qui prennent le relais des bots. C'est le cas, lorsque l'on fait une réservation avec des choix conditionnels et des paramètres implicites.De même lorsque l'on tente d'avoir une conversation libre sur des sujets d'actualité, où la part de l'émotion et de l'affect est aussi importante que celle des faits.

Pour les entreprises, les chatbots sont déjà une option crédible pour fournir du support automatisé sur des parcours clients bien définis. Le centre de contact de Apple apporte déjà une excellente expérience dans ce domaine, utilisant Siri pour collecter vos informations et qualifier votre besoin, avant de basculer l'appel ou la session de chat à un opérateur humain qui vous assistera pour régler votre problème.

Le passage à une intelligence synthétique

D'ici à quelques années, lorsque nos chatbots entreront au lycée, nous ne nous étonnerons plus de solliciter leurs "conseils" sur des sujets divers et variés, allant de l'architecture à la médecine. Le cloud computing va doper l'intelligence artificielle à base de réseaux de neurones, la croissance exponentielle des capteurs digitaux qui nous entourent va leur fournir des yeux et des oreilles toujours actifs et la modélisation de pans entier du savoir les rendra omniscients. On passera ainsi d'un agent conversationnel qui sait lire et écrire à une intelligence synthétique qui aura appris à "penser" de manière transversale et à postuler.

Cette hypothèse est si vraisemblable que les entreprises les plus avancées sur ce domaine se regroupent pour définir un code éthique de l'intelligence artificielle, conscientes du risque qui pèse sur notre vénérable intelligence biologique. Car il nous appartient de définir aujourd'hui si les chatbots seront demain Docteur Jekyll ou Mister Hyde.

L'expert:

Jean-David Benichou est le fondateur et p-dg de ViaDialog, entreprise spécialisée dans les solutions multicanales de gestion de la relation client. Serial entrepreneur, ce diplômé de l'Institut supérieur de gestion (ISG) de Paris a créé ou investi dans une trentaine d'entreprises du numérique et des télécoms.









Pour aller plus loin:

Déjà 11000 bots sur Messenger!

Intelligence artificielle: quelles opportunités pour les marques?






Jean-David Benichou (ViaDialog)

Autres articles

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
Retail
4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire 4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire
La campagne #OnEstLà conçue par Magic Garden pour Citadium joue sur la dérision en affublant les Millennials de tous les poncifs habituels.

4 clichés sur les Millennials à oublier pour les séduire

Par Stéphane Guillard

Les 18-30 ans ne se reconnaissent plus dans le miroir qu'on leur tend: 85 % d'entre eux utilisent un adjectif négatif pour décrire leur génération, [...]

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)
Veille
Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Les 10 idées marketing (20-24 novembre)

Par La rédaction

Au programme des 10 idées repérées par la rédaction cette semaine, Monoprix renverse les discours sur le cancer du sein, Arte décrypte les stratégies [...]

Comment simplifier votre gestion des commandes provenant des marketplaces ?
Retail

Article écrit par Channable

Channable
Comment simplifier votre gestion des commandes provenant des marketplaces ?

Comment simplifier votre gestion des commandes provenant des marketplaces ?

Par Nathalie van der Linden

Vous avez un site e-commerce et votre catalogue produits se trouve aussi sur plusieurs marketplaces ? La charge de travail pour gérer toutes [...]

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs
Etudes
Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Dynvibe lance le 1er observatoire en temps réel des consommateurs

Par Stéphane Guillard

Avec le lancement de la plateforme Dynvive Live, la start-up propose une analyse en temps réel de panels de consommateurs basée sur les données [...]

Les 5 règles pour gagner au jeu de l'omnicanal
Retail
Les 5 règles pour gagner au jeu de l'omnicanal

Les 5 règles pour gagner au jeu de l'omnicanal

Par Stéphanie Marius

Comment les retailers peuvent-ils intégrer l'offre offline dans un modèle de mesure de leur ROI, alors que la digitalisation ne cesse de progresser? [...]

Le RGPD est l'occasion d'instaurer le renouveau de la relation client
Cross canal
Le RGPD est l'occasion d'instaurer le renouveau de la relation client

Le RGPD est l'occasion d'instaurer le renouveau de la relation client

Par Nathalie Schulz, directrice générale de DQE Software

Le 25 mai 2018, la nouvelle législation européenne sur la protection des données, le fameux RGPD, entrera en vigueur. Au-delà de la contrainte, [...]

LiveRamp et Criteo s'allient pour optimiser les campagnes marketing
Cross canal
LiveRamp et Criteo s'allient pour optimiser les campagnes marketing

LiveRamp et Criteo s'allient pour optimiser les campagnes marketing

Par Stéphane Guillard

LiveRamp, fournisseur de solutions de résolution d'identité multicanal, et Criteo, spécialiste du commerce marketing, annoncent la signature [...]

Quelles sont les 100 marques US les plus puissantes ?
Etudes
Quelles sont les 100 marques US les plus puissantes ?

Quelles sont les 100 marques US les plus puissantes ?

Par Amélie Riberolle

Kantar MillwardBrown et WPP viennent de publier leur Brand-Z US, classement des marques américaines les plus valorisées dans le monde. Et dans [...]