Recherche
Se connecter

Eptica séduit assurOne

Publié par le

Le courtier en assurance a adopté l'offre ASP de l'éditeur.

  • Imprimer
Eptica ASP-Ready est l'un des derniers produits de l'éditeur Eptica, spécialiste de la gestion d'e-mails entrants. Accessible en mode distant, cette solution vient d'être choisie par le courtier en assurances (auto, moto, habitat et santé) sur Internet assurOne, filiale du groupe Saltiel. Recevant plus de 2 500 e-mails par mois, assurOne s'est doté d'une solution pour dématérialiser rapidement la gestion de ses messages. Paramétrée en fonction des besoins du courtier, Eptica ASP-Ready route chaque contact en fonction de trois catégories : sinistres, prospects et clients. Puis, une fois le message reçu par l'opérateur, une première réponse est envoyée à partir d'une cinquantaine de modèles pré-établis. Hébergée chez Viatelecom, le partenaire hébergement de l'éditeur, Eptica ASP-Ready est interfacée avec la solution CRM d'assurOne pour réintégrer les informations au sein de la base de données clients.

La rédaction vous recommande

Le Cahier des Charges du Service Client
Le Cahier des Charges du Service Client

Le Cahier des Charges du Service Client

Par Easiware

Chez easiware on fait tout pour vous rendre la vie plus facile Et comme on sait qu un cahier des charges est souvent long complique et il faut [...]

Sur le même sujet

Au coeur de la cellule d'intelligence artificielle de La Redoute
Data
Au coeur de la cellule d'intelligence artificielle de La Redoute
ViSenze

Au coeur de la cellule d'intelligence artificielle de La Redoute

Par Floriane Salgues

La Redoute a créé sa cellule d'intelligence artificielle en 2017. Pour optimiser le parcours du client en temps réel ou, encore, proposer des [...]

Air France vole au-dessus d'un nid d'IA
Data
Air France vole au-dessus d'un nid d'IA

Air France vole au-dessus d'un nid d'IA

Par Floriane Salgues

La compagnie aérienne Air France a fait de l'intelligence artificielle une priorité stratégique. L'un des cas d'usage est le chatbot "Louis". [...]