Recherche
Se connecter

Cartegie franchit la barre du million d'adresses e-mail B to B

Publié par le | Mis à jour le
Piece of Information (Vertical)
Piece of Information (Vertical)

La base de données B to B, GéoSociétés, fournit des adresses e-mail sirétisées, géolocalisées et nominatives qui permettent de cibler ses campagnes en fonction de la taille et du type d'activité des entreprises, de leur zone de chalandise. Cartegie annonce, en outre, le rachat de deux entreprises.

  • Imprimer

Avec plus d'un million d'adresses e-mail B to B, GéoSociétés permet désormais d'accéder à près de 900 000 établissements actifs pour des campagnes e-mailing ou en approche multicanale. La base de données de Cartegie est mise à jour quotidiennement, notamment avec le fichier Sirene® de l'Insee.

Toutes les adresses e-mail de GéoSociétés sont :

- sirétisées : chaque adresse e-mail est attachée à une entreprise et permet ainsi un ciblage en fonction de la taille, du nombre de salariés, du secteur d'activité, du CA, etc. ;

- géolocalisées : permet de relier une adresse à une zone de chalandise ;

- nominatives : chaque e-mail est associé à un contact et à une fonction.

Christophe Doucet-Ferru, directeur du pôle Services de Cartegie, souligne une des applications de cette base : "GéoSociétés est renseignée à 100% en téléphones fixes, en adresses postales, donne accès à l'ensemble des bilans publiés par les entreprises... autant d'informations qui permettent un ciblage extrêmement précis. Un exemple : en intégrant 6,5 millions de dirigeants, dont 2,4 avec des dates de naissance, GéoSociétés nous permet de développer une offre de cession des entreprises".

De plus, Cartegie a annoncé le rachat des entreprises strasbourgeoises Europrogrès (4 millions de Chiffre d'affaires), conseil en plans fichiers pour les campagnes multicanales, et Base Plus (2 millions de CA), spécialisée enData Mining (traitement scientifique de la donnée Marketing pour l'aide à la décision). Le chiffre d'affaires passe ainsi de 8 à près de 14 millions d'euros pour 50 salariés. "Les acquisitions d'Europrogrès et de Base Plus permettent au Groupe Cartegie d'atteindre une taille critique et de renforcer ses compétences dans le conseil en marketing multicanal, mais aussi de nous doter désormais d'une véritable expertise en Data Mining, a déclaré Régis Barbier, président fondateur de Cartegie. Elles vont ainsi nous permettre de proposer une offre plus élaborée et davantage d'expertise, pour le plus grand bénéfice de nos clients à l'heure où les entreprises sont confrontées à une inflation massive des données à gérer (Big Data)."

En savoir plus : la saga Cartegie

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Google dévoile sa mise en conformité au RGPD
Data
HAAS Avocats
Google dévoile sa mise en conformité au RGPD

Google dévoile sa mise en conformité au RGPD

Par HAAS Avocats via Marketme

Si l’objectif du RGPD est de protéger la vie privée des individus, des sociétés comme Google pourront facilement transformer leur conformité [...]

Comment exploiter une data management platform efficacement ?
Data
Comment exploiter une data management platform efficacement ?

Comment exploiter une data management platform efficacement ?

Par Marie-Caroline Rougé, content manager chez Eulerian

Recueillir des données hétéroclites, les croiser entre elles, les comparer, les analyser afin de mieux comprendre et, in fine de mieux agir. [...]

3W.relevanC met la data au service du retail
Data
3W.relevanC met la data au service du retail

3W.relevanC met la data au service du retail

Par Floriane Salgues

La régie 3 W et la start-up data RelevanC, deux entités du groupe Casino, s'allient. Résultat : la naissance de 3W.relevanC, futur acteur de [...]