En ce moment En ce moment

Nouveautés Apple (1/2) : le NFC intégré va-t-il révolutionner le paiement mobile?

Publié par le | Mis à jour le
Nouveautés Apple (1/2) : le NFC intégré va-t-il révolutionner le paiement mobile?

L'intégration de cette technologie sur les nouveaux iPhone (6 et 6 Plus) et sur la montre connectée Apple Watch pourrait contribuer à accélérer le paiement mobile et la digitalisation du point de vente. Analyse pointue avec Vincent Pillet, directeur associé de l'agence média mobile userADgents.

  • Imprimer

emarketing.fr : Le NFC (Near Field Communication) est une technologie de paiement et de validation sans contact déjà présente depuis plusieurs années dans l'univers Android. En quoi son intégration par Apple est-elle de nature à accélérer son déploiement?

Vincent Pillet : Si le NFC est effectivement bien présent depuis 3 ou 4 ans sur certains types de smartphones, les marques ne bougeaient pas, rien n'évoluait, le marché était freiné par le fait qu'Apple n'avait pas encore intégré cette technologie. C'est maintenant chose faite sur les nouveaux iPhone 6 et 6 Plus, ainsi que sur la montre connectée Apple Watch présentée hier soir, via la solution de paiement Apple Pay. C'est une excellente nouvelle pour la démocratisation du NFC car le taux de pénétration d'Apple est suffisamment significatif pour provoquer un mouvement de marché autour de cette technologie, notamment autour du paiement mobile.

emarketing.fr : Apple Pay, la solution présente hier, peut-elle rassurer le consommateur et les retailers par rapport aux risques inhérents à la technologie NFC, c'est-à-dire au risque d'interception des données dans le cadre d'une transaction sans contact?

Vincent Pillet :La promesse d'Apple est de simplifier et démocratiser le paiement mobile. Cela passe essentiellement par deux éléments. Tout d'abord, un chipset dédié à la sécurisation des données bancaires est intégré au device. Ensuite le recours à l'empreinte digitale de l'utilisateur pour valider une transaction vient se rajouter en caution. Le risque premier reste le vol du terminal physique (à savoir l'iPhone) car c'est lui qui embarque les données bancaires. Mais il est toujours possible de désactiver le device et sa capacité de paiement.

emarketing.fr : Le NFC va-t-il enfin être intégré massivement dans la digitalisation du point de vente?

Vincent Pillet :L'annonce d'Apple, même si elle ne concerne pour le moment que les États-Unis, a quelque chose de très structurant, notamment en ce qui concerne la capacité des marques à intégrer le paiement mobile dans le retail physique au sein de leur stratégie. Finies les cartes. Apple a passé des partenariats avec American Express, Visa et Mastercard. On est ici dans une promesse de dématérialisation du paiement. Apple arrive et se greffe dans cette transformation de masse avec, qui plus est, un device, l'iPhone 6, qui en matière de "look and feel" présente un design très sexy. Je pense que cela risque d'aller très vite puisque nous avons d'un côté un terminal séduisant, et de l'autre un taux d'équipement et de renouvellement qui devrait se faire assez rapidement. On va voir fleurir des applications NFC partout et un marché va s'ouvrir pour les fabricants de chipsets, pour déployer en points de vente des équipements NFC, appelés à prendre la relève des terminaux de cartes bancaires.

emarketing.fr : Pourtant hier soir Apple n'a pas livré tous les éléments techniques de sa solution?

Vincent Pillet :Oui plusieurs éléments d'interrogation subsistent. D'un côté aucune information n'a filtré pour le moment sur les taux de commission pratiqués, et de l'autre on peut encore s'interroger sur la capacité d'Apple à recruter des marchands, car au final ce sont eux qui sont, plus que le désir et la volonté du consommateur, garants de la promotion du système. Par ailleurs, il faut garder à l'esprit que le NFC ce n'est pas que du paiement. C'est une technologie qui peut aussi être utilisée pour de l'authentification ou délivrer des autorisations d'accès à des espaces donnés, le tout de façon extrêmement sécurisée. En cela la présence du NFC sur un objet connecté comme l'Apple Watch (qui n'en est qu'à la V1) est pleine de promesse.

emarketing.fr : Comment les autres solutions de paiement mobile peuvent-elle résister à Apple?

Vincent Pillet :Elles devront se démarquer et se diversifier en offrant des services complémentaires. Car autrement, lutter dans une stratégie uniquement Apple contre Apple peut s'avérer très compliqué. Le point fort de ces solutions, souvent portées par des acteurs bancaires, c'est qu'elles sont multi-device. D'un côté, il est quasiment acquis qu'Apple va gagner la guerre de l'expérience utilisateur car il possède déjà le device, mais de l'autre, on peut se dire qu'étant donné la connaissance qu'elles ont de leurs clients, les banques ont aussi une vraie carte à jouer en passant du rôle de gendarme à celui de tiers de confiance.



Vincent Pillet est le cofondateur de l'agence conseil en marketing mobileUserADgents, lancée en 2008.


A lire ici, la seconde partie de notre analyse marketing sur les nouveautés d'Apple (2/2) : la marque sera-t-elle le futur assistant de nos vies personnelles ?

Sur le même sujet

Les ambitions de Carrefour dans l'e-commerce
Cross canal
Les ambitions de Carrefour dans l'e-commerce

Les ambitions de Carrefour dans l'e-commerce

Par Dalila Bouaziz

Une plateforme e-commerce unique, la moitié des magasins en points click&collect d'ici 2019, livraison express en une heure ou à domicile, Carrefour [...]

Top 9 des pires objets d'email : en 2018, on arrête !
Cross canal

Article écrit par SendinBlue

SendinBlue
Top 9 des pires objets d'email : en 2018, on arrête !

Top 9 des pires objets d'email : en 2018, on arrête !

Par Numa des Borderies

Lorsque l'on rédige l'objet d'une campagne email, il faut éviter 2 écueuils : ne pas donner envie de cliquer du tout, ou au contraire sombrer [...]

Un service client sans couture grâce au messaging
Cross canal
Un service client sans couture grâce au messaging

Un service client sans couture grâce au messaging

Par La rédaction

Dimelo et Viber s'associent pour offrir à leurs utilisateurs une relation client sans couture à l'échelle mondiale en les connectant aux entreprises [...]

L'EBG organise les "Digital Performances 2018" les 7 et 8 février
Cross canal
L'EBG organise les "Digital Performances 2018" les 7 et 8 février

L'EBG organise les "Digital Performances 2018" les 7 et 8 février

Par Clément Fages

Les Journées des Grandes Marques organisées par l'EBG les 7 et 8 février prochains évoluent et s'appellent désormais "Digital Performances 2018". [...]

La rédaction vous recommande