Le drive, un circuit anticrise ?

Publié par le - mis à jour à
Le drive, un circuit anticrise ?

Le drive, qui devrait toucher, d'ici quatre à cinq ans, 20 % des ménages, est plébiscité par ses utilisateurs, d'après une étude SymphonyIRI.

  • Imprimer

Le drive fait l'actualité : CoursesU.com, E.Leclerc Drive, Auchan Drive… Et son développement pose de nouvelles questions aux marques et aux distributeurs. SymphonyIRI a réalisé, en fin d’année 2011, une étude sur le drive auprès de plus de 1 000 shoppers (50 % utilisateurs et 50 % de non-utilisateurs).

D'après cette étude, les utilisateurs sont généralement très satisfaits de ce nouveau mode de distribution : près de 70 % sont même des “convertis” et réalisent plus de 50 % de leurs achats de produits de grande consommation en drive. Pour eux, le drive cumule trois avantages : gagner du temps, éviter la manipulation de produits pondéreux et la possibilité de contrôler les dépenses en limitant les achats d’impulsion.

Auprès des non-initiés, le drive dispose d’un réservoir de clients potentiels. Le nombre de clients dépendra bien sûr de l’augmentation de la couverture géographique du drive ainsi que du succès du bouche à oreilles.
À un horizon de quatre ou cinq ans, le drive pourrait toucher, d'après les prévisions de SymphonyIRI, jusqu’à 20 % des ménages.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Backinapp, l'appli de retargeting sur mobile
Cross canal
Backinapp, l'appli de retargeting sur mobile

Backinapp, l'appli de retargeting sur mobile

Par Dalila Bouaziz

À l'occasion du salon Stratégies client, Philippe Leclercq, CEO de Backinapp, nous en dit plus sur sa solution de retargeting publicitaire sur [...]

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
Cross canal
Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients
http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2006682/Eptica_Infographie_Voc_1804_VF.pdf

Les entreprises françaises ne sont pas suffisamment à l'écoute de leurs clients

Par Stéphane Guillard

Si 67% des marques mesurent la satisfaction client, leur approche reste partielle. En effet, la plupart d'entre elles ne l'analysent que par [...]

La stratégie de Made.com pour être une marque bankable
Cross canal
La stratégie de Made.com pour être une marque bankable

La stratégie de Made.com pour être une marque bankable

Par Clément Fages

Comment faire de sa marque un moteur de croissance ? C'est la question à laquelle a répondu Jessica Delpirou, manager général France du pureplayer [...]