Recherche
Se connecter

La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Publié par le - mis à jour à
La curiosité, clé d'ouverture des e-mails

Un internaute reçoit, en moyenne, 121 mails par jours. Face à la profusion d'e-mailings, comment les entreprises peuvent-elles se démarquer? En piquant la curiosité de leurs lecteurs.

  • Imprimer

Si l'e-mailing reste un moyen privilégié pour communiquer avec ses clients, les utilisateurs d'e-mails reçoivent, en moyenne, 121 mails par jour. Dès lors, les entreprises doivent redoubler d'efforts pour attirer leur attention. Bonne nouvelle pour les marketeurs, les Français sont plus sensibles aux objets des e-mails que leurs confrères européens. C'est ce qui ressort d'une étude réalisée par Mailjet. En effet, 45% des mails comportant un objet impliquant un message confidentiels sont ouverts. Autre chiffre encourageant: 42% des Français ouvrent un e-mail si leur curiosité est piquée.

Les Français, moins curieux que les Espagnols

La curiosité est donc devenu un outil marketing à part entière dont les marques doivent jouer. En France, les e-mails jouant sur la curiosité affichent un taux d'ouverture 29% supérieur aux mails classiques. Si les Français sont particulièrement réceptif à cette pratique, ils arrivent toutefois derrière les Espagnols, dont le taux d'ouverture est 48% supérieur quand le mail joue sur la curiosité.

Méthodologie: étude réalisée auprès de 20 000 consommateurs en France, en Allemagne, en Espagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.

À lire aussi:

- Emailing: visez dans le mille

- 6 start-up qui bousculent l'e-mailing et l'intermédiation

- L'avenir de l'e-mailing se joue sur mobile



Couteau suisse de la rédaction, je suis chargée de piloter la production des contenus. Mes passions? Écrire et relire!

...

Voir la fiche

La rédaction vous recommande

Par Marketo

Difficile pour les entreprises de se passer aujourdhui dune visibilite sur le web Acquisition de trafic transformation generation de leads les [...]

Sur le même sujet