Recherche
En ce moment En ce moment
Méthodologie

La boîte à outils du responsable marketing
Chapitre IV : Segmentation et ciblage

Fiche 07 : Le modèle IPO/IPR

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 juil. 2016
©

La boîte à outils du responsable marketing

12 chapitres / 62 fiches

Le modèle IPO/IPR (indice de potentiel/indice de probabilité) permet de hiérarchiser les allocations de ressources, commerciales et publicitaires, selon le type de cible. En haut à droite du tableau, se trouvent les clients les plus faciles à atteindre et ayant le plus gros potentiel. Les clients de la case 5 nécessiteront probablement un investissement supérieur (plus difficiles à atteindre) mais prioritaire (gros potentiel). Plus on descend vers la gauche, moins on consacrera d'efforts à ces clients à faible potentiel et coûteux à atteindre (case 9).

  • Imprimer

Neuf degrés d'investissement marketing


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

L'outil IPO/IPR permet d'allouer les justes ressources d'acquisition et de fidélisation des clients en fonction de leur potentiel et de leur accessibilité. Cet objectif sert tout autant les directions marketing que les directions commerciales.

Contexte

Les récentes approches du marketing client favorisent l'utilisation de ce type de modèle, qui a aussi toute sa place dans l'approche commerciale des clients d'un secteur donné.

Il est particulièrement recommandé en cas de refonte de sa segmentation client. On peut ainsi l'utiliser pour réorganiser sa force commerciale : dédier des commerciaux terrain à des clients à fort potentiel et le centre d'appel à des clients à potentiel moindre.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Définir le marché auquel on veut s'adresser, afin d'utiliser les critères d'accessibilité appropriés.
  • Recenser le ou les critères qui définissent le mieux l'accessibilité d'un client ou d'un prospect. Définir les tranches les plus représentatives.
  • Pour chacun des deux axes, potentiel et accessibilité, attribuer une cotation ou score en " faible ", " moyen " et " fort " selon les tranches retenues.
  • Enfin, positionner les clients dans la matrice. À partir de cette classification, déterminer les actions les plus ciblées par type de clients. Quelques questions permettent de s'orienter pour ces choix : Parmi les clients identifiés, quel CA réalisent-ils et comment peut-on développer une activité avec eux ? Parmi les prospects, a-t-on pensé à une campagne spécifique ? Qu'ils soient prospects ou clients a-t-on évalué la rentabilité de la relation commerciale ?

Méthodologie et conseils

Cet outil permet d'apprécier et d'évaluer chaque client au regard de son potentiel et de son accessibilité.

On peut aussi combiner plusieurs critères. Par exemple, il peut être judicieux de combiner le potentiel de CA actuel et le taux de croissance prévisible pour déterminer le CA potentiel (futur) d'un client. Dans ce cas, on fait la moyenne des deux notes obtenues.

Quelques critères d'accessibilité :

  • coûts logistiques ;
  • fidélité du client ;
  • complexité des processus de décision ;
  • nombre de fournisseurs mis en concurrence ;
  • proximité géographique.
  • Quelques critères de potentiel :
  • potentiel de CA actuel ;
  • potentiel de marge ou espérance de profits ;
  • croissance du secteur d'activité ;
  • taille de l'entreprise (B to B) ou du foyer (B to C).

Avantages

  • Met en évidence le potentiel du client ou du prospect, conjointement avec la facilité à l'atteindre.
  • L'outil peut être utilisé dans plusieurs cas : segmentation marketing ou organisation du secteur commercial.

Précautions à prendre

  • Cette matrice ne tient pas compte, de manière explicite, de la rentabilité du client.
  • La notion de rentabilité peut s'inclure dans les variables liées à l'accessibilité.

Auteurs : Nathalie Van Laethem, Yvelise Lebon, Béatrice Durand-Mégret ©Dunod