Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Conduite du changement

Chapitre III : Études d'impacts sur la qualité de vie au travail

  • Retrouvez 4 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 27 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Conduite du changement

9 chapitres / 57 fiches

Expliciter en quoi le changement améliore la qualité de vie au travail

En résumé

La peur du changement, les efforts d'apprentissages mais aussi les transformations organisationnelles peuvent avoir des effets positifs ou négatifs sur la qualité de vie au travail. Pour appréhender cela et profiter du changement pour accroître la qualité de vie au travail, nous proposons une définition de ce concept au travers de quatre notions opérationnelles pouvant faire l'objet de mesures et d'évaluations. Le projet de changement est ainsi analysé au travers de ces quatre notions pour savoir s'il augmente et comment la qualité de vie au travail des salariés.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Le bien-être est un concept généraliste qui fait référence à de nombreux champs théoriques (Psychosociologie, Sociologie, Ergonomie). De nombreux auteurs parlent de BET (Bien-être au travail), de QVT (Qualité de vie au travail) ou WBW (Well Being at Work) pour exprimer ce concept. La revue de littérature nous amène à proposer quatre facteurs de bien-être au travail mentionnés dans la figure précédente :

  • Le bien-être vital qui correspond à la santé au travail et à la gestion du stress.
  • Les conditions de travail évaluent les conditions matérielles (sécurité, confort, etc.) de travail.
  • Les relations au travail traitent de la qualité des relations et de l'ambiance entre les personnes au quotidien.
  • Le sens permet d'appréhender la perception d'utilité et d'importance qu'une personne accorde à son travail.

Contexte

L'analyse d'impacts d'un projet de changement sur la qualité de vie au travail des salariés se fait en même temps que l'étude d'impacts. Elle peut aussi être menée dans la phase de diagnostic.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Le questionnaire général. L'équipe conduite du changement et quelques managers connaissant bien le projet de changement et l'entreprise répondent aux questions suivantes. Pour les 4 items de la qualité de vie au travail il y a une question à propos du projet de changement et une sur la situation après la réalisation du changement permettant ainsi de faire évoluer les objectifs de changements et/ou la gestion du projet de changement.
  • Le bien-être vital. Le projet augmente-t-il le stress des personnes ? Les résultats du changement peuvent-ils conduire à une situation plus stressante ?
  • Les conditions de travail. Le projet va-t-il modifier considérablement les conditions de travail ? Le résultat du changement va-t-il dégrader les conditions de travail ?
  • Les relations au travail. Le projet de changement crée-t-il des tensions entre les personnes ? Le résultat du changement risque-t-il de détériorer les relations entre les personnes ?
  • Le sens au travail. Le projet peut-il altérer le sens que les salariés ont de leur travail ? Le résultat du changement peut-il détruire le sens que les salariés ont de leur travail ?
  • Le plan d'actions. Les réponses détaillées aux questions précédentes permettent de prendre conscience de certains risques. Pour cela un plan d'actions est mis en place en relation avec le plan de transition.

Méthodologie et conseils

Le questionnaire précèdent n'est en aucun cas exhaustif mais sert de check list pour appréhender les impacts d'un changement sur la qualité de vie au travail. En fonction des réponses obtenues, il sera possible de réaliser des études plus étendues sur les 4 dimensions mentionnées.

Avantages

  • L'étude d'impacts " qualité de vie au travail " est une manière d'attirer l'attention des responsables du projet de changement sur cette dimension qui est au coeur de l'entreprise citoyenne.

Précautions à prendre

  • Ce concept est difficile à manier en termes de diagnostic et les périmètres de définition fluctuants peuvent être mobilisés à des fins de négociations politiques entre des groupes d'acteurs.

David Autissier, Jean-Michel Moutot