Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la stratégie
Chapitre I : Politique et stratégie d'entreprise

Fiche 01 : Politique, stratégie et tactique

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 août 2016
©

La boîte à outils de la stratégie

8 chapitres / 56 fiches

La politique d'entreprise considère l'entreprise dans sa globalité, en tant qu'acteur de la vie économique et sociale, dans un environnement devenu mondialisé. C'est la science managériale de la liberté de l'entreprise et la discipline la plus directement liée à la direction générale de l'entreprise. La politique d'entreprise est l'expression du libre-arbitre du dirigeant, qui décide des objectifs généraux que l'entreprise poursuivra et des stratégies qu'elle développera à cette fin.

  • Imprimer

À quels niveaux se situent les leviers du dirigeant ?

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La politique d'entreprise traite des relations que l'entreprise entretient avec son environnement externe et son organisation interne.

Plus qu'une synthèse des fonctions marketing, ressources humaines, finance, elle représente un domaine spécifique qui utilise des outils qui lui sont propres.

Le métier du dirigeant est d'élaborer cette politique, de définir les stratégies et de contrôler le déploiement des tactiques de l'entreprise au niveau opérationnel.

Contexte

Les décisions prises par le dirigeant doivent être démultipliées à chaque niveau hiérarchique. La vision du dirigeant et le dessein qu'il assigne à l'entreprise doivent être mis en oeuvre à travers ses intentions stratégiques et leurs concrétisations.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Élaborer une politique : choisir les domaines d'activité dans lesquels l'entreprise entend être présente et allouer des ressources (financières, matérielles et humaines) pour s'y maintenir et s'y développer.
  • Définir une stratégie : identifier les moyens dont dispose l'entreprise pour se positionner favorablement face à ses concurrents et définir les meilleures utilisations des ressources allouées à chaque activité.

La stratégie de croissance (corporate strategy) prend en compte l'entreprise dans tout son périmètre d'activité. Les stratégies concurrentielles (business strategy) recherchent un avantage concurrentiel pour chacune des activités de l'entreprise.

  • Déployer une tactique : mener au quotidien, dans tous les départements de l'entreprise, les stratégies opérationnelles (operating strategy) pour atteindre les objectifs fixés. Ces actions concrètes doivent être en cohérence avec la politique, la stratégie de croissance et les stratégies concurrentielles.

Méthodologie et conseils

La politique d'entreprise oriente la définition de la stratégie et le déploiement de la tactique.

La composition du capital de l'entreprise (famille, investisseurs institutionnels, État, actionnariat salarial, flottant...) est déterminante quant à la nature de ses missions.

Le Conseil d'administration, composé des représentants des actionnaires, d'administrateurs internes (dirigeants, salariés) et d'administrateurs externes (indépendants), contrôle les décisions prises par l'équipe dirigeante. Il organise également les différents comités, tels que le comité d'audit, de nomination, de rémunération des dirigeants, de réflexion stratégique... Un Conseil de surveillance peut aussi être mis en place pour évaluer la gestion des membres du Directoire qui dirigent l'entreprise.

Avantages

  • Cette représentation des niveaux de responsabilité et de la nature des engagements permet une lisibilité pour les parties prenantes (actionnaires, managers, salariés, citoyens concernés...) et une cohérence d'ensemble.

Précautions à prendre

  • La question de la gouvernance d'entreprise peut se poser si des divergences d'intérêts apparaissent entre les actionnaires (propriétaires) et les dirigeants (managers).

Bertrand Giboin © Dunod