Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Management transversal

Chapitre I : Les fonctions transversales

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management transversal

8 chapitres / 58 fiches

Avoir une vision globale de son rôle dans une organisation


En résumé

L'outil Les fonctions transversales, inspiré des travaux d'Henry Mintzberg dans Le Management : Voyage au centre des organisations, permet au manager transversal, au-delà des structures formelles, d'avoir une vision systémique de l'organisation : les interfaces entre les entités, les flux d'information et les autres flux ainsi que les modes de régulation.

Il peut ainsi mieux comprendre les logiques qui régissent les différentes entités et situer son propre rôle de manager transversal.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Comprendre les logiques des différentes entités dans l'organisation.

Situer les fonctions transversales dans l'organisation.

Contexte

Ce premier outil est utile au moment de la nomination dans ses fonctions de manager transversal.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Situer et comprendre les logiques des différentes entités dans l'organisation.
  • Situer les fonctions transversales.

Méthodologie et conseils

  • Les logiques des différentes entités dans l'organisation

La direction

Ses fonctions : elle élabore des stratégies, fait évoluer la structure pour préparer l'avenir, alloue des ressources et entretient des relations avec l'extérieur.

Une logique d'intégration : elle vise à s'assurer de posséder toutes les données qui vont permettre, en les assemblant, de piloter et d'orienter l'ensemble dans le sens des politiques définies.

Les lignes hiérarchiques

Leurs fonctions : les différents niveaux d'encadrement jouent un rôle d'intermédiaire entre la Direction et les centres opérationnels.

Une logique de transmission : elles assurent le relais entre la direction et les opérationnels.

Les centres opérationnels

Leurs fonctions : situés à la base de l'organisation, ils produisent et délivrent des biens et des services.

Une logique de différenciation : ils se distinguent les uns des autres par des activités, des marchés et des métiers différents pour produire et vendre biens et services.

  • Les fonctions transversales

Les fonctions transversales " politiques "

Ce sont l'ensemble des experts qui planifient et contrôlent le travail au niveau global. C'est le cas des services centraux tels que la qualité, le marketing, la communication qui :

  • analysent les situations pour fournir des plans et indiquer les résultats à atteindre ;
  • conçoivent et formalisent des procédures ;
  • définissent des règles, des méthodes, des outils pour standardiser des procédés de travail.

Les fonctions transversales " services "

En tant que fonction support, elles procurent aux membres de l'organisation les services et les moyens communs nécessaires à leur activité. Ces sont des fonctions d'expertise telles que la direction des systèmes d'information, les services généraux qui :

  • pilotent des programmes et des flux de travaux en gérant et en répartissant les ressources communes ;
  • assurent des services pour les autres entités.

Elles sont au coeur des problèmes de répartition et d'optimisation des services et des ressources.

Des logiques de répartition et d'intégration : les fonctions transversales répartissent les ressources et services communs dans les différents centres opérationnels et intègrent des données issues d'unités diverses et les analysent pour permettre à la direction de piloter l'organisation.

Avantages
  • Avoir une vision globale et systémique de ses fonctions de manager transversal.
Précautions à prendre
  • Avoir conscience des logiques d'intégration, de différenciation et de répartition.
  • Distinguer les éléments non-négociables au niveau global et les spécificités à prendre en compte au niveau local.

Jean-Pierre TESTA, Bertrand DEROULEDE