Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Prise de décision

Chapitre II : Le modèle de la poubelle

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Prise de décision

8 chapitres / 59 fiches

Le modèle de la poubelle ou de la marmite

Résumé

Le modèle de la poubelle est celui de l'" anarchie organisée ". La prise de décision est assimilée à une poubelle ou une marmite dans laquelle les décideurs se déchargent des questions, des solutions et des problèmes au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Ils ne sont pas nécessairement reliés les uns aux autres et attendent d'être traités.

C'est un modèle qui privilégie l'opportunisme et une certaine dose d'aléatoire dans le processus de décision.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

  • Mettre en commun des problèmes et des solutions au fur et à mesure de leur apparition et ensuite rechercher dans la marmite les couples problèmes/solutions qui s'y trouvent. La décision sera prise en fonction de la concordance fortuite entre une question et une réponse, entre une solution et un problème.
  • L'utilisation de ce modèle fera apparaître deux styles de choix possibles : les décisions par inattention et les décisions par déplacement des problèmes.

Contexte

Le modèle de la poubelle est spécifique aux contextes organisationnels dans lesquels les technologies et les choix à faire ne sont pas clairement définis, et où la participation des décideurs varie en termes de temps et d'efforts fournis.

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Remplir la " poubelle ". Mettre en place un outil de travail collaboratif pour partager les informations.
  • Laisser " infuser ". Les solutions attendent que les problèmes correspondants émergent, les questions attendent la bonne réponse. L'infusion sera terminée lorsqu'un couple problème/solution peut être créé.
  • Analyser le contenu de la " poubelle ". La coïncidence entre un problème et une solution se présente à un moment donné, imprévu ou lors de réunions dont le but n'est que d'analyser le contenu de la poubelle. Les décideurs saisissent alors cette opportunité.
  • Prendre la décision. Celle-ci se prend donc par inadvertance ou en déplaçant un problème pour qu'il coïncide avec une solution, mais rarement au cours d'un processus de résolution de problème planifié et délibéré.
  • Méthodologie et conseils

    Ce modèle est celui de " l'anarchie organisée ". Les décisions naissent de la rencontre entre :

    • un flux de problèmes ;
    • un flux de solutions ;
    • un flux de participants ;
    • un flux d'occasions de choisir.

    Cette méthode demande que les bons acteurs se retrouvent au bon moment, dans le bon contexte. La structure des réunions régulières et programmées joue alors un rôle particulier : il s'agit de donner à un certain groupe l'occasion de se rencontrer et créer un point de synchronisation, comme les stand-up meetings. L'auto-organisation, qui fonctionne parfaitement dans une petite structure telle qu'une start-up, devient moins efficace quand la taille de l'entreprise augmente, et surtout lorsque l'activité est importante. C'est dans ce cas que des réunions régulières d'étude de la poubelle doivent être organisées.

    Avantages
    • Le mérite de ce modèle est de ne pas surestimer la rationalité des décideurs. Il permet également l'émergence d'une certaine forme de sérendipité en créant le rapprochement entre des problèmes et des solutions de manière fortuite.
    Précautions à prendre
    • Ce modèle peut aussi conduire à l'échec. En effet, dans les limites du temps alloué à la mission de l'équipe, il peut arriver que problèmes et solutions ne coïncident pas.

    Jean-Marc Santi, Stéphane Mercier, Olivier Arnould