Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Prise de décision

Chapitre III : La méthode DELPHI

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Prise de décision

8 chapitres / 59 fiches

Le déroulé du processus

Résumé

La méthode Delphi, développée initialement aux États-Unis par la Rand Corporation dans les années 1960, vise à organiser la consultation d'experts sur un sujet précis. Le principe est que des prévisions itératives réalisées par un groupe structuré d'experts sont généralement plus fiables que celles faites par des groupes non structurés ou des individus. La méthode Delphi est sans doute la technique qui a fait l'objet du nombre le plus important d'applications dans le monde entier.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

La méthode Delphi est un outil standard d'enquête. Elle consiste en un processus itératif qui permet une présentation anonyme d'un ensemble de jugements émanant de personnes informées. Cette méthode a la particularité de poser une série de questions à un cercle permanent d'experts plusieurs fois de suite. Le but final est de rassembler plusieurs avis d'experts sur un sujet précis, de mettre en évidence des convergences d'opinions et de dégager un éventuel consensus.

Contexte

Cette technique présente l'avantage de faciliter la prise de décision collective dans des situations qui ne permettent pas aux participants de se rencontrer. Le travail se fait par correspondance entre plusieurs experts et un agent centralisateur, le facilitateur qui s'occupe du bon déroulement de la méthode. De par sa lourdeur, elle n'est pas envisageable dans la prise de décision rapide.

Comment l'utiliser ?

Étapes

" La méthode Delphi se compose d'une série d'interrogations itératives d'un groupe d'individus dont les avis ou les jugements sont d'intérêt. Après l'interrogation initiale de chaque individu, les retours sont ensuite synthétisés et renvoyés aux experts. C'est un processus itératif. L'expert est ainsi encouragé à reconsidérer et, si approprié, à changer sa réponse précédente à la lumière des réponses des autres membres du groupe " (IIASA - International Institute For Applied systems Analysis).

  • Le coordinateur (facilitateur) envoie un premier questionnaire aux experts sélectionnés en expliquant le problème et son contexte.
  • Chaque membre émet ses suggestions et les solutions de manière anonyme.
  • Le coordinateur synthétise les réponses et idées de chaque membre, et intègre les idées et les solutions de chacun dans une liste qui leur est renvoyée.
  • Chaque membre classe les idées et les solutions de la liste intégrée.
  • Les étapes 3 et 4 sont répétées plusieurs fois jusqu'à ce qu'un consensus émerge et qu'on parvienne à une décision claire.
  • Méthodologie et conseils

    • Définir avec rigueur et précision l'objet sur lequel portera la méthode. L'objet correspond au problème que vont devoir examiner les experts et les questions liées à ce problème.
    • Choisir les experts. Ce choix s'effectue selon différents critères, notamment leur indépendance et leur niveau de connaissance de l'objet.
    • Élaborer un questionnaire. Les questions doivent être ciblées, précises et éventuellement quantifiables.
    • Administrer le questionnaire et traiter les réponses. Le premier questionnaire, qui sert de base, sera juste enrichi, à chaque tour, par des résultats et commentaires générés précédemment.
    Avantages
    • La méthode Delphi aide à structurer une communication de groupe, de sorte que le processus soit efficace en permettant à un groupe d'individus de traiter un problème complexe.
    Précautions à prendre
    • Le taux d'abandon de la part des participants, dû au nombre de tours qui peut être trop important, constitue un défaut majeur de cette méthode.

    Jean-Marc Santi, Stéphane Mercier, Olivier Arnould