Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Conduite du changement

Chapitre II : La marguerite sociologique

  • Retrouvez 8 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 27 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Conduite du changement

9 chapitres / 57 fiches

Comprendre le système de valeurs pour ne pas faire d'impairs

En résumé

Faire changer un groupe nécessite de bien comprendre sa culture et son système de valeurs . Johnson et Scholes (2000)

Johnson G., Scholes H., Stratégique, Publi Union, Paris, 2000, traduction française de F. Fréry.

définissent le système culturel comme " une représentation des croyances implicites d'une organisation et des manifestations physiques de sa culture ". Le système culturel est composé de sept éléments qui sont les routines, les mythes, les symboles, les structures de pouvoir, les structures organisationnelles et les systèmes de contrôle qui composent les pétales de la marguerite sociologique.


Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La conduite du changement ne peut être traitée indépendamment du contexte social dans lequel se produit le changement. Nous invitons tout porteur de changement à faire une description socio-organisationnelle de l'environnement dans lequel sera déployé le changement. Pour cela nous proposons la marguerite sociologique qui définit le système culturel et ses composantes.

Contexte

La marguerite sociologique se définit au début du projet avant d'envisager les actions de conduite du changement pour s'assurer du bien fondé et de l'orientation de certaines actions en fonction du système culturel détecté. Elle peut être réalisée pour décrire l'existant et/ou définir des objectifs futurs.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Il s'agit de définir dans un environnement donné les routines, les mythes, les symboles, les structures de pouvoir, les structures organisationnelles, les systèmes de contrôle et le système culturel.

  • Les routines définissent les manières d'agir des membres. Ce peut être la manière dont on se dit bonjour, la manière par laquelle les acteurs se parlent, déjeunent, etc.
  • Les rites sont des événements qui ponctuent la vie sociale de l'organisation pour signifier ce qui est le plus important. Cela peut être le voyage de fin d'année, ou bien la publication des résultats.
  • Les mythes mettent en valeur certains événements, objets ou personnes synonymes d'exemples à suivre.
  • Les symboles sont des représentations codées de l'état d'esprit de l'organisation. Les symboles se repèrent dans le vocabulaire, l'habillement, l'organisation des lieux, etc.
  • Les structures de pouvoir représentent les lieux réels de pouvoir et de décision au-delà des organigrammes officiels.
  • Les systèmes de contrôle précisent les éléments sur lesquels l'organisation se focalise pour déterminer sa performance.
  • La structure organisationnelle décrit la manière dont l'organisation affecte des zones de responsabilités à sa ligne hiérarchique. Cela permet également de voir le degré de liberté de chacun.
  • Le système culturel est une synthèse des composantes principale, il formalise les valeurs fortes qui conditionnent les comportements et l'état d'esprit des acteurs.

Méthodologie et conseils

La définition des items de la marguerite sociologique se fait par observation passive (observation par un acteur neutre et externe de la manière de fonctionner d'un groupe de personnes dans des situations de travail) ou participante (un des personnes du système observé joue le rôle d'observateur avec la difficulté de s'auto-diagnostiquer).

Avantages

  • Le travail de définition de la marguerite sociologique est un cadre pour comprendre et formaliser le système de valeurs, l'invisible social d'une organisation permettant ainsi une meilleure compréhension du fonctionnement de celle-ci.

Précautions à prendre

  • Si la marguerite sociologique est définie par des personnes internes, il est nécessaire de faire faire cette définition par plusieurs personnes afin de croiser les représentations et d'éviter des biais personnels.

Comment être plus efficace ?

Pour définir le style de conduite du changement en fonction du système culturel, il est primordial d'identifier l'origine des composantes de ce même système. Pour cela nous découpons la marguerite en deux parties. La première contient les notions de rites et routines, de mythes et de symboles. La deuxième représente les structures de pouvoir, l'organisation et les systèmes de contrôle.

Si les composantes du système culturel dépendent davantage de la première partie alors le style de conduite du changement devra davantage être orienté vers la collaboration et l'éducation des acteurs qui portent, diffusent et entretiennent les mythes, routines rites et symboles. Ceci s'explique par le fait que ces notions sont davantage de nature sociologique qu'organisationnelle et que leur évolution ne peut se faire qu'avec le plein accord des acteurs eux-mêmes.

Si le contenu du système culturel dépend plus particulièrement de la deuxième partie, les styles de conduite du changement à envisager seront plus orientés vers des pratiques directives et interventionnistes. Même si les décisions devront être acceptées par les différents acteurs, les choix sur les structures de pouvoir, l'organisation et les systèmes de contrôle doivent être entérinés par les instances hiérarchiques.

EXEMPLE de Marguerite sociologique

Dans leur ouvrage Stratégique, Johnson, Scholes et Fréry (Publi-Union, 2000) donnent un exemple de marguerite sociologique de l'entreprise Canal Plus. La marguerite sociologique suivante donne des exemples des différentes composantes constitutives du système culturel dont il faut tenir compte pour mener un projet de changement. La connaissance du système culturel donne des clés quant aux freins et leviers du changement.

David Autissier, Jean-Michel Moutot