Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Conduite du changement

Chapitre IX : La grille RACI

  • Retrouvez 10 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 27 nov. 2017
©

La boîte à outils de la Conduite du changement

9 chapitres / 57 fiches

Définir les niveaux de responsabilités

En résumé

L'acronyme anglo-saxon RACI est une méthode pour définir les niveaux de responsabilité d'activités au quotidien ou dans le cadre d'un projet, notamment de changement. Pour chaque activité sont définis des responsables de production (Responsible), des personnes qui pilotent globalement l'action (Accountable), des acteurs à consulter (Consulted) et d'autres à informer (Informed). Dans les projets de changement cela permet de lister les actions à mener et à identifier le " qui fait quoi ".

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

La grille RACI est un bon exercice pour définir les niveaux de responsabilités, y voir clair dans le " qui fait quoi ", mais aussi vérifier que certaines actions ne flottent pas sans avoir de personnes en charges de leur réalisation (R) ou encore de pilote (A). Les C (consulted) et I (informed) permettent de ne pas oublier les personnes à consulter et à informer, évitant ainsi de nombreuses vexations tout en bénéficiant d'un enrichissement collectif. La grille RACI permet aussi de voir, lors d'un projet de changement, les évolutions des zones de responsabilités.

Chaque activité se voit donc liée à un certain nombre d'acteurs dont chaque rôle est qualifié selon la typologie suivante :

  • R - Responsible - acteur qui a la responsabilité de réaliser l'activité.
  • A - Accountable - acteur qui assume la responsabilité globale de l'activité et les conséquences associées.
  • C - Consulted - acteur qui est nécessairement consulté pour réaliser l'activité.
  • I - Informed - acteur qui se trouve informé quant à l'activité mais qui n'intervient pas dans sa réalisation.

Contexte

Dans un projet de changement la grille RACI se fait en général au moment de l'étude d'impacts (cf. outils 19, 20, 21 et 22) mais aussi comme outil de déploiement du plan de transition (cf. outil 36).

Comment l'utiliser ?

Étapes

  • Listez en ligne toutes les actions à réaliser pour un projet de changement ou bien toutes les activités en cours de réalisation.
  • Listez en colonne tous les acteurs en entités fonctionnelles (pour des analyses plus macros).
  • À l'intersection des lignes et des colonnes, déterminer les Responsabilités en indiquant R (Responsible), celui qui a la charge de la réalisation de cette activité dans un cadre plus général, en indiquant A (Accountable), celui qui doit être consulté, en indiquant C (Consulted), celui qui doit être informé à la fois du processus et du résultat et en indiquant I (Informed), celui qui est informé.
  • Vérification pour chaque activité qu'il y a bien un ou plusieurs acteurs pour les quatre lettres.
  • Dans le cadre d'un changement et à partir d'une grille RACI de l'existant, mentionnez les principales évolutions dues au changement.

Méthodologie et conseils

Remplir une grille RACI n'est pas aussi aisé que l'on peut le penser. Pour 50 % des activités c'est facile et évident, pour 25 % il faut prendre l'avis de plusieurs personnes concernées et pour 25 % cela va nécessiter des arbitrages et des prises de décisions. Il est très important de remplir la grille RACI en deux temps. Le premier temps consiste à ce que chacun des acteurs mentionnés la remplisse. Le deuxième temps est celui du partage entre les acteurs concernés avec un objectif de consensus.

Avantages

  • La grille RACI est très facile à remplir et pose la question du " qui fait quoi " en termes de responsabilités.
  • Certains disent que décider, faire, consulter et informer constituent les 4 principales missions d'un manager.

Précautions à prendre

  • Pour certaines actions et activités les lettres RACI peuvent être attribuées à plusieurs acteurs et un acteur pour une activité peut avoir plusieurs lettres. De plus, il faut revoir régulièrement le RACI car les périmètres de décision et d'action évoluent.

David Autissier, Jean-Michel Moutot