Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Prise de décision

Chapitre VIII : L'équilibre des forces

  • Retrouvez 9 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Prise de décision

8 chapitres / 59 fiches

La boucle récursive des résistances face à un déséquilibre


Résumé

Prendre conscience que les résistances sont dues principalement à trois grands facteurs, limiter leur influence et accompagner un système à retrouver un équilibre constituent les éléments clés pour assurer un équilibre des forces. En dehors de cette harmonie, il sera difficile d'envisager une co-construction de la décision et les forces vives seront monopolisées dans un objectif défensif plutôt que pour bâtir un consensus.

Pourquoi l'utiliser ?

Objectifs

Être attentif à l'équilibre des forces permet de gérer les trois grands facteurs de déséquilibre individuels.

  • La dissonance : chaque individu se construit en fonction de ses apprentissages, de ses connaissances et de sa personnalité. La dissonance se produit lorsqu'il est confronté à une situation contraire à ses convictions ou à ses habitudes de pensées ou d'agir.
  • L'impuissance : elle apparaît lorsque la personne ne s'estime pas avoir les ressources nécessaires pour répondre à la demande.
  • L'injustice : elle survient lorsqu'une personne estime que le message qui lui est adressé n'est pas en accord avec son système de valeur ou qu'il n'est pas de sa responsabilité.

Contexte

La prise de décision doit souvent se réaliser dans des contextes où les valeurs et les références sont contradictoires. La décision relève dans ce cas plus de l'art de convaincre que de la volonté de bâtir une solution optimale. Surtout si la solution n'est pas satisfaisante, les dissensions non résolues réapparaîtront au moindre dysfonctionnement.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Lorsqu'un système est en déséquilibre, il émet des résistances qui indiquent son état. Des attitudes simples permettent d'assurer l'équilibre des forces.

  • Identifier le déséquilibre en faisant preuve d'écoute et d'empathie. Comprendre quelles en sont les origines, quels sont les facteurs impactés, quelles sont les conséquences et les difficultés pressenties.
  • Revisiter le stimulus en y intégrant les façons de voir ou de penser du système pour réguler les interprétations et les évaluations négatives.
  • Définir les actions qui permettront au système de retrouver une position stable. Identifier quelles sont les expertises nécessaires à la réalisation de ces actions, quels sont les délais suffisants à la mise en place de ces opérations et quelles sont les ressources dont le système a besoin.
  • Méthodologie et conseils

    Assurer l'équilibre des forces demande au décideur d'adopter des comportements d'accompagnateur et de facilitateur :

    Pour soi

    • Être coopératif, construire ensemble et agir de concert avec autrui, développer la capacité à se mettre à la place de l'autre.
    • Accepter les circonstances telles qu'elles sont et être attentif à leur relativité. Se concentrer sur la faisabilité et la praticabilité.
    • Être solidaire, s'axer sur l'expérience de la solidarité et attacher de l'importance au fait de construire et d'entretenir des relations franches et profondes.

    Pour la prise de décision

    • Exprimer clairement sa position et laisser aux autres la liberté de défendre leurs opinions.
    • S'assurer que la voix de chaque personne est entendue et que l'avis soit pris en considération.
    Avantages
    • Assurer l'équilibre des forces permet à la décision d'être plus facilement acceptable et réalisable en tenant compte des résistances.
    Précautions à prendre
    • Faire la différence entre craintes non fondées et empêchements bien réels.

    Jean-Marc Santi, Stéphane Mercier, Olivier Arnould