Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils de la Publicité

Chapitre VIII : L'environnement de la publicité

  • Retrouvez 5 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 11 déc. 2017
©

La boîte à outils de la Publicité

9 chapitres / 62 fiches

" La publicité est la fleur de la vie contemporaine ; elle est une affirmation d'optimisme et de gaîté ; elle distrait l'oeil et l'esprit.

C'est la plus chaleureuse manifestation de la vitalité des hommes d'aujourd'hui, de leur puissance, de leur puérilité, de leur don d'invention et d'imagination, et la plus belle réussite de leur volonté de moderniser le monde dans tous ses aspects et dans tous les domaines... "

Blaise Cendrars, extrait de Aujourd'hui, Paris, le 26 février 1927

Le secteur de la communication

Le secteur de la communication représente 30,1 milliards d'euros en termes d'investissements de la part des annonceurs (source : UDA, Union des Annonceurs, 2013).

Pays de tradition publicitaire, la France est reconnue pour ses talents créatifs. À l'image de Londres ou New York, Paris est une place incontournable de la communication, où se concentrent les agences d'envergure internationale. Deux groupes français, Publicis et Havas, font partie du Top 6 mondial, aux côtés de WPP, Omnicom, Interpublic et Dentsu.

L'originalité, l'empreinte française est reconnue et les publicitaires français sont nombreux à obtenir des récompenses lors des remises de Prix. Habitués des compétitions, les publicitaires aiment se confronter les uns aux autres afin de savoir qui aura le meilleur palmarès. Aux Lions d'Or à Cannes en 2014, 17 agences françaises ont obtenu 86 récompenses (contre 55 en 2013).

Ce secteur dynamique a aussi une autre particularité, celle de l'autorégulation. Emblème de la société de consommation, la publicité est souvent accusée d'entretenir artificiellement des besoins. Elle est parfois sévèrement critiquée pour sa propension à accentuer les stéréotypes. Cependant, les acteurs de la communication ont mis en place une autorité de régulation, l'ARPP, dont la mission est de conseiller préalablement les publicitaires sur les limites à ne pas franchir. Ce code de déontologie, partagé par l'ensemble des acteurs, permet d'éviter nombre de litiges.

En France, le rapport à la publicité est assez ambivalent. Souvent critiquée pour son côté intrusif, elle sait aussi être créative et divertissante. Chaque année, l'agence Australie, en partenariat avec TNS, mesure le degré de publiphilie des Français. En filigrane, ce qui ressort de cette étude, année après année, c'est le sentiment d'indifférence à la publicité. Ce constat doit amener à une réflexion de la part des publicitaires.

Servanne Barre, Anne-Marie Gayrard-Carrera