Recherche
Se connecter
Méthodologie

La boîte à outils du Management

Chapitre V : L'aptitude à la délégation

  • Retrouvez 7 fiches outils dans ce chapitre
  • Publié le 1 déc. 2017
©

La boîte à outils du Management

8 chapitres / 64 fiches

Mesurer son aptitude à déléguer

En résumé

Cet outil/test permet au manager de prendre conscience de son aptitude à la délégation. Il met en évidence 3 critères :

  • la confiance : la capacité à faire confiance à ses collaborateurs en fonction de leur niveau de compétences ;
  • le temps : dans un premier temps, la délégation demande de perdre du temps (pour expliquer) avant d'en gagner ;
  • le style de management : un style qui prône la participation, la concertation, l'initiative.

Cet outil permet également de s'interroger sur son efficacité personnelle. Si le manager pense qu'il est très efficace, il peut avoir tendance à vouloir tout faire " mieux et plus vite ".

Pourquoi l'utiliser ?

Objectif

Cet outil/test permet au manager de faire un point très précis sur son aptitude à la délégation. Comme tous les outils du dossier 1 " Le manager face à lui-même ", il aide à mieux se connaître.

Contexte

La délégation ne peut être un simple problème de méthode. Elle définit un nouveau rapport entre celui qui délègue et celui qui reçoit la délégation. Cette nouvelle relation manager/collaborateur ne peut se mettre en place sans une vraie introspection du manager sur lui-même.

Comment l'utiliser ?

Étapes

Répondre à dix questions en utilisant le système de notation suivant :

  • 3 points pour : oui tout à fait,
  • 2 points pour : plutôt oui,
  • 1 point pour : faible tendance, plutôt non,
  • 0 pour : non pas du tout.
  • Pense-t-on de vous que vous êtes méticuleux jusque dans les moindres détails ?
  • Est-il nécessaire qu'un responsable ait " l'oeil " sur tous les travaux ?
  • Avez-vous l'impression que, lorsque vous êtes absent, le travail n'est pas aussi bien fait que quand vous êtes là ?
  • Avez-vous souvent des difficultés à terminer votre travail dans les délais ?
  • Avez-vous l'impression que vos collaborateurs vous apportent plus de problèmes que de solutions ?
  • Avez-vous l'impression de n'avoir confiance qu'en vous-même ?
  • Vos collaborateurs vous apparaissent-ils comme manquant vraiment d'initiatives ?
  • Y a-t-il des activités que vous faites par conviction mieux que vos collaborateurs ?
  • Vous est-il souvent nécessaire d'entrer dans le détail du travail de vos collaborateurs pour qu'il soit fait correctement ?
  • Pensez-vous qu'il est souvent plus rapide de faire le travail soi-même plutôt que de l'expliquer à ses collaborateurs ?
  • Méthodologie et conseils

    Le total des points mesure votre aptitude à la délégation :

    • avec 24 points et plus, vous ne croyez pas à la possibilité de déléguer, vous voulez tout faire, vous ne faites pas confiance ;
    • entre 16 et 23 points, déléguer n'est pas pour vous une seconde nature, vous devez apprendre à faire confiance, à perdre du temps pour expliquer ;
    • entre 8 et 15 points, vous avez déjà une bonne aptitude à la délégation. Vous pouvez encore améliorer cette aptitude en passant au crible vos réponses. Les réponses où vous avez noté deux ou trois points sont vos points sensibles ;
    • de 0 à 7, soit vous êtes le délégateur idéal et nous vous félicitons, soit vous êtes totalement laxiste en abdiquant presque totalement vos responsabilités.

    Remarquez que les questions 2, 3, 6 et 8 explorent le thème de la confiance ; les questions 1, 4, 9, celui de l'efficacité personnelle ; les questions 5, 7, 10, le thème de votre style de management.

    Avantages

    • Donner un vrai repère pour mesurer votre aptitude.
    • Distinguer les points forts et les points faibles sur les trois critères.

    Précautions à prendre

    • Répondre avec authenticité. Il s'agit de mesurer la réalité et non l'idéal de soi.

    Patrice Stern, Jean-Marc Schoettl