MENU
Recherche

UberFresh, UberCargo, UberKittens... Uber continue son " uberisation " de la société

Publié par le | Mis à jour le
UberFresh, UberCargo, UberKittens... Uber continue son ' uberisation ' de la société

Livreur de repas, distributeur de crèmes glacées, de petits chats ou de vaccins contre la grippe, l'empire Uber apparait aujourd'hui pleinement pour ce qu'il est, un véritable rouleau compresseur technologique.

" Tout le monde a peur de se faire uberiser ". La phrase est signée du P-dg de Publicis, Maurice Levy, rarement avare de bons mots. Traduction : bien des acteurs de l'économie traditionnelle frémissent aujourd'hui à la seule idée qu'Uber s'intéresse à leur marché.

Car il est vrai qu'Uber est de ces groupes Internet qui procèdent par à-coups (en testant régulièrement de nouveaux services sur des marchés ou dans des contrées parfois quelque peu improbables) et par coups de butoir (juridiques de préférence en violentant si besoin est telle ou telle législation).

L'image d'un Uber (ex-UberCab), dont les activités seraient exclusivement circonscrites - au grand dam des chauffeurs de taxi - au transport de voyageurs en VTC est désormais largement dépassée, et le sera plus encore demain.

Créée en 2009, l'ex-startup vient de lever 1,2 milliard de