MENU
Recherche

Qui sont les déconnectés ?

Publié par le - mis à jour à
Dominique Delport, p-dg d'Havas Media France
© Marc Bertrand
Dominique Delport, p-dg d'Havas Media France

Déconnexion subie et déconnexion choisie : Havas Media, présidée par Dominique Delport, publie Unplugged, la première grande étude sur la France du fossé numérique. Comment toucher ces 20 % de Français qui sont, soit à l'écart d'Internet ou, par réaction à une overdose, en désamour numérique ?

Grand écart, paradoxe de notre société d'ultraconsommation qui suscite la création de profils extrémistes : la France compte aujourd'hui, d'après l'étude Unplugged d'Havas Media, 9,5 millions (environ 20 % de la population) de citoyens déconnectés en France, lesquels sont, par nécessité ou par choix, à l'écart des réseaux numériques. Une intéressante démarche en termes d'approche qualitative et sociologique que celle d'Havas Media qui tente (en s'appuyant sur les données Simm et CCA d'une part et sur une enquête metrixLAB auprès de 412 individus, d'autre part) de dresser un portrait de la France déconnectée. Regards sur ces individus en marge du tout digital : une partie de la population ne vit pas dans cette France connectée et une autre partie s'en éloigne. 

Comme le rappelle  Dominique Delport, p-dg d'Havas Media France, « la fracture numérique s'installe durablement ». En France, 25 % des foyers n'ont pas accès à Internet (source : Credoc 2012), malgré le taux de connexion le plus fort d'Europe. L'accès aux nouvelles technologies plafonne depuis 2010. La fracture numérique s’explique par deux faits majeurs : le vieillissement de la population et la conjoncture économique. Les fractures générationnelles et économiques conditionnent fortement la déconnexion de groupes d’individus non exposés aux innovations technologiques.

Digital overdose : "when too much is simply too much"
Face à cette fracture numérique s’ajoute aujourd’hui une déconnexion choisie. Une part non négligeable de la population ne se reconnaît pas dans cette société connectée et une autre