Recherche

Les salaires des marketeurs en hausse

Publié par le | Mis à jour le
Les salaires des marketeurs en hausse

D'après la 32e étude salaires Maesina International Search/Aon Hewitt, les marketeurs ont vu leur salaire fixe progresser de 4,2 %. Intégrées pour la première année, les fonctions digitales affichent une croissance de 12 à 15 %, nettement supérieure au marché.

  • Imprimer

Une lueur d'optimisme en ces temps de mauvaises nouvelles avec les résultats de l'étude salaires de Maesina International Search (rémunération des professionnels marketing, vente, communication & digital) réalisée en partenariat avec Aon Hewitt* : la moyenne des augmentations de la fonction marketing est de 4,2 % (vs 3,1 % en 2010) pour le fixe, mais 4,9 % (vs 5,7 %) pour la rémunération totale ; une variation qui s’explique par la baisse significative de la part de variable, due, comme l’explique Jean-Michel Azzi, président directeur général de Maesina International Search « au phénomène de balancier entre les objectifs pas assez ou trop élevés et les performances qui suivent ». Les objectifs établis à fin 2009 ont été logiquement plus élevés, 2010 s’annonçant plus favorablement en poursuivant la tendance à fin 2009. Les bons résultats n’ont cependant pas permis aux sociétés d’offrir des variables plus élevés. C'est vrai pour tous les niveaux de cette hiérarchie.

Cette année, 37 % des professionnels du marketing ont vu leur rémunération augmenter de 4 % et plus, contre 46 % l’année dernière. Peu de différence en revanche entre les deux années pour ceux dont la rémunération a baissé, mais 24 % ont vu leur rémunération augmenter de 1 à 2 % cette année, contre seulement 7 % l’année dernière. Le niveau d'inflation probable pour 2011 contre 2010 (2,2 %) laisse tout de même un gain de pouvoir d’achat de 2,7 %. « Les marketeurs résistent bien à la crise financière », résume Eric Grandibleu, directeur général. Chez les commerciaux la tendance est semblable : en moyenne, le fixe a augmenté cette année de 4,8 %, vs 3,6 % en 2010. En revanche, la rémunération globale a augmenté de 3,4 % seulement, contre 5,0 % en 2010. 

Rémunération : les services à la traîne

L'analyse comparée des rémunérations par secteur d'activité montre que le marketing est moins bien payé dans les services que dans l’industrie mais les différences ne sont pas très élevées.La différence est beaucoup plus significative pour les fonctions commerciales, en particulier pour les responsables grands comptes dont le métier est beaucoup plus reconnu dans l’industrie. Seule la fonction de directeur de communication est mieux reconnue dans les entreprises de service car c’est souvent le nom de la société qui sert de marque (exemples : distribution ou banques).

Digital : nouvelle hausse des salaires attendue en 2012

Pour la première fois, l'étude Maesina International Search a intégré les fonctions du digital, dont la présence est une évidence, mais qui ont encore du mal à trouver leur place au sein de l'entreprise. La révolution digitale entraîne la recherche de spécialistes “digital” en marketing clients. Un rapprochement, voire une confusion, se crée entre le responsable Internet et le spécialiste CRM.

Toutes les postes liés au digital ont le vent en poupe, et leur niveau de salaire ne cesse de croître. On peut estimer entre 12 et 15 % l’évolution moyenne des salaires depuis un an sur ces fonctions. Même si 2012 s’annonce difficile, les salaires connaîtront une nouvelle hausse de 5 à 7 %. La fonction de community manager, née il y a moins de cinq ans, s'est généralisée. Mais son expertise est encore très récente. Il est donc très difficile d’évaluer le salaire de profils expérimentés. Cependant, les “meilleurs” s’arrachent à prix d’or pour permettre aux marques les plus fortes de fédérer leurs “afficionados” et créer du “buzz”.
L'e-business est encore “chasse gardée” des pure players, qu’ils soient indépendants ou appartenant à un groupe de distribution. Mais de plus en plus d’entreprises de grande consommation, de luxe ou de services se lancent dans l’e-business. Ils voient une nouvelle source d'activité, et surtout la possibilité de mieux connaître leurs clients. Les spécialistes commencent à être recrutés et rémunérés comme de vrais patrons de business unit avec la gestion de leur centre de profit et un bonus directement lié à la croissance du CA sur Internet.
Les responsables e-business viennent des sites marchands et voient leur salaire en entreprise augmenter de 10 à 15 % depuis un an, les prévisions étant encore plus favorables. Le problème de ces fonctions digitales réside dans leur place dans l’organisation d’une entreprise. Rattaché alternativement au marketing, au commerce, au service informatique, le digital n’a pas encore sa place attitrée au sein du comité de direction rattaché à la direction générale. Mais, s'interroge Maesina Marketing Search, est-ce la solution ? La question n'est-elle pas : tous les services, et donc les hommes, doivent-il se “digitaliser” ?

Cette année encore, l'étude couvre six pays (Allemagne, Royaume-Uni, France, Pays-Bas, Belgique et Italie) sur cinq fonctions (directeur marketing, directeur commercial, responsable grands comptes, directeur marketing et chef de groupe). Les disparités entre pays se confirment d’année en année. L’Allemagne est toujours au-dessus des autres en termes de rémunération, bien que cette année le Royaume-Uni et, contre toute attente, l’Italie, la devancent pour la fonction de directeur marketing vente. C’est apparemment le poids élevé du variable qui permet ce résultat tant au Royaume-Uni qu’en Italie. Quant aux postes de managers commerciaux ou marketing, leur niveau de rémunération est plus homogène, excepté, une fois de plus, en Allemagne, qui conserve là aussi son avance.

* Méthodologie

250 entreprises ont composé le panel de l’étude Aon Hewitt pour Maesina International Research en 2011. Elles ont les caractéristiques suivantes : 32 % d’entreprises françaises indépendantes, 21 % de groupes français, 16 % de filiales d’un groupe français, 30 % de filiales d’un groupe étranger et 1 % d’entreprises publiques ou para-publiques. Un part de 67 % des entreprises ont un CA France inférieur à 100 millions d’euros, et 62 % ont moins de 500 salariés. L’étude concerne 2 938 responsables des RH. Les titulaires inclus dans l’analyse ont été sélectionnés de telle sorte qu’aucune entreprise ne soit sur-représentée sur le marché.
Entre février et juin 2011, Aon Hewitt a envoyé un guide confidentiel de recueil des données aux entreprises participantes. Les composantes de la rémunération prises en compte concernent : la rémunération globale (ensemble du salarie fixe et des parts variables) ; salaire fixe (montant brut annualisé, base mars 2011, incluant les treizième et quatorzième mois contractuels ou versés régulièrement, les primes d’ancienneté, les congés payés, les indemnités et allocations mensuelles forfaitaires déclarées comme revenu taxable ainsi que toute prime à caractère garanti) ; total variable (cumul des parts variables collectives et individuelles et de l’intéressement perçus au titre de 2010) ; intéressement acquis au titre du dernier exercice fiscal) ; participation acquise au titre du dernier exercice fiscal. Les secteurs sont analysés plus particulièrement pour cinq fonctions typiques de cet univers. Au total : 28 fonctions marketing, commerciales, communication et digitales représentatives du marché sont étudiées en industrie et services (secteurs couverts : produits grand public, métallurgie, mécanique, automobile, aéronautique et commerce distribution).

Médianes 2011 en K€ par fonction

Rémunération fixeRémunération globale
Directeur marketing et ventes120,7142,8
Directeur marketing92,3107,1
Chef de groupe63,374,8
Chef de produit senior41,746,7
Chargé d'études marketing38,042,3
Responsable du marketing direct54,962,2
Responsable e-marketing56,259,6
Community manager43,051,0
Responsable CRM46,452,7
Directeur développement web62,472,3
Directeur digital73,087,2
Responsable e-business68,082,5
Directeur de la communication100,3115,4
Responsable des relations publiques61,074,9
Responsable media63,170,3
Category manager44,055,7
Directeur du service clientèle70,280,7

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Data Marketing : collecter la bonne donnée

Data Marketing : collecter la bonne donnée

Data Marketing : collecter la bonne donnée Data Marketing : collecter la bonne donnée

Des millions de données on et off line sont à la disposition des marketeurs et leur collecte est devenu un enjeu majeur pour les entreprises. [...]