MENU
Recherche

"Les marques sont désorientées sur le marché du quatrième âge"

Publié par le - mis à jour à
'Les marques sont désorientées sur le marché du quatrième âge'

À l'occasion du Salon des seniors à Paris (11-13 avril 2013), Benoît Goblot, directeur de Matinal, agence spécialiste de la publicité ciblée sur les seniors, revient sur la difficulté des marques à capter l'attention du quatrième âge, une tranche de la population pourtant peu affectée par la crise.

Le marché des baby-boomers (50-65 ans) intéresse les annonceurs depuis plusieurs années. Mais pourquoi continuent-t-il à bouder les grands séniors (75 ans et plus) ?

Ils ne les boudent pas. Au contraire, ils observent rigoureusement ce marché car dans quelques années ce seront ces jeunes séniors issus du baby-boom qui prendront la relève sur ce marché du quatrième âge. Et c'est pour cette raison que les marques sont aujourd'hui sur la ligne de départ de ce marché : compte tenu du vieillissement démographique croissant que s'apprêtent à connaître nos sociétés occidentales, le business de ces grands séniors représentera un véritable eldorado pour les entreprises.

Dans ce cas,