Recherche

Les jeunes et la nutrition: une légère amélioration?

Publié par le
Les jeunes et la nutrition: une légère amélioration?

Moins de goûter, plus de fruits et légumes mais la fréquentation des fast food s'intensifie: résultats de l'étude "Ado food, une assiette sous influence" de Consojunior.

  • Imprimer

Consojunior ( avec sa nouvelle étude, issue de son cahier de tendances 2010*), s'interroge sur l'évolution des habitudes alimentaires des jeunes. Les campagnes menées auprès des enfants et adolescents, notamment par le Programme National Nutrition Santé, ont-elles eu un impact sur leur comportement alimentaire?  Comment les jeunes envisagent-ils la question de l’alimentation, quels rapports entretiennent-ils avec les aliments, quelles sont leurs pratiques (repas, grignotage, fast food) ? Des questions toujours d'actualité, au moment où UFC-QUe Choisir pointe du doigt la responsabilité de la publicité dans le surpoids des enfants (cf papier de une).

Voici les principaux résultats de cette étude. Côté petit-déjeuner, même si sa prise diminue avec l’âge, il n’en reste pas mois un repas incontournable et une occasion de partager un moment en famille (35% des 8-19 ans prennent leur petit déjeuner avec leurs parents, 31% avec leurs frères et sœurs). En tête des aliments consommés au petit déjeuner, on retrouve les céréales (72% des enfants en mangent régulièrement), le chocolat chaud (pour 68% des jeunes), le lait nature, la pâte à tartiner, les jus de fruits et les gâteaux-viennoiseries.

Le déjeuner est le plus souvent déterminé par le contexte scolaire: les primaires (8-11 ans) déjeunent plus souvent à la maison, les collégiens à la cantine et les lycéens hors de l’école (fast food, sandwicheries). L’autonomie s’acquiert avec l’âge. Le déjeuner traditionnel (entrée, plat, dessert) reste cependant le modèle dominant.

La pratique du goûter a tendance à perdre du terrain : 80% des enfants prenaient un goûter de façon régulière en 2006, ils sont aujourd’hui 71%. À partir du lycée, à peine la moitié des jeunes prend un goûter de façon régulière et 67% décident seuls de ce qu’ils mangent au goûter. Parmi les aliments les plus consommés : biscuits secs (59%), pâte à tartiner, gâteaux-viennoiseries et chocolat sous toutes ses formes (chocolat en tablettes, barres chocolatées ou confiseries au chocolat).

Le dîner est quant à lui le repas familial par excellence, pris le plus souvent à table. Il est plus léger que le déjeuner et se compose principalement d’un plat et d’un dessert.
Les repas sont, d'après Consojunior, relativement structurés et rythment la vie des jeunes. Ils semblent avoir pris en considération les campagnes de recommandations sur la nutrition: en 2010, 57% des 8-19 ans mangent des fruits tous les jours, contre 55% en 2006. Quatre jeunes sur cinq mangent des légumes et des féculents tous les jours (stable par rapport à 2006), 84% mangent de la viande ou du poisson tous les jours (87% en 2006).
La consommation de fruits et de laitages diminue avec l’âge. Les plus jeunes seraient donc plus sensibles aux discours institutionnels.

Enfin, les jeunes sont aujourd’hui nombreux à apprécier un repas en famille ou entre amis et à prendre leur temps pour manger. Plus de la moitié d’entre eux déclarent aimer faire la cuisine. Cette génération épicurienne est-elle influencée par le succès médiatique des émissions culinaires?

 Le grignotage est une pratique très répandue chez les jeunes: 69% s'y adonnent de temps en temps et 45% plusieurs fois par semaine. Toutefois, les pratiques  s’affirment avec l’âge. Les 8-10 ans ans se contentent du goûter et c’est à partir de 14-15 ans que cela se transforme en habitude régulière. Ainsi, près de 80% des 15-19 ans grignotent.

Les jeunes grignotent le plus souvent à la maison, préfèrent les produits sucrés (confiseries, chocolat, sodas et barres), soit par faim (52%), soit par plaisir et gourmandise (46%).En revanche, on observe une légère diminution de ces comportements depuis 2006 (73%), ce qui montre, d'après Consojunior, l’impact des communications du PNNS ("évite de grignoter dans la journée!"). À l’inverse, la fréquentation des fast food continue de s’intensifier: 87% des 8-19 ans sont allés au moins une fois dans un fast food au cours des 12 derniers mois, contre 83% en 2006. 39% des jeunes y vont régulièrement (deux à trois fois par mois).

Il n’y a cependant, d'après Consojunior, pas de lien évident entre la fréquentation de fast food et le surpoids, ni entre le grignotage et le surpoids: les enfants ayant un indice de masse corporelle (IMC) trop élevé ne sont pas ceux qui grignotent ou fréquentent le plus les fast food. On peut donc se demander si le surpoids des jeunes est lié à leur sédentarité, au manque de pratique sportive ou à des mauvaises habitudes alimentaires?

 (*) Consojunior est l’étude de référence pour décoder l’univers des moins de 20 ans. Comportements de consommation, style de vie, exposition média: l’ensemble des comportements des 2-19 ans est analysé selon un registre quantitatif et qualitatif.
Décrypter les nouvelles tendances, définir un positionnement de marque, nourrir sa stratégie média ou de communication, avoir en main les arguments pour développer son portefeuille publicitaire, Consojunior apporte des réponses ad hoc et stratégiques aux problématiques marketing et média. Il s’appuie sur une enquête réalisée auprès d’un échantillon de 7000 individus. Le Cahier de Tendances Consojunior, c'est dix études thématiques sur les jeunes.
Retrouvez l’analyse complète "Ado food, une assiette sous influence" sur consojunior@kantarmedia.com.

 

 

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Les 10 idées marketing (4-8 juillet)

Les 10 idées marketing (4-8 juillet)

Les 10 idées marketing (4-8 juillet)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: une chaîne de fast-food incite ses clients à changer [...]

Instagram : nouvelle marketplace du luxe ?

Instagram : nouvelle marketplace du luxe ?

Instagram : nouvelle marketplace du luxe ?

Que voit-on le plus sur Instagram ? Après le food et devant le foot ? C'est le luxe, avec 2,6 millions d'images spontanées postées tous les [...]

Food is social (Saison 2)

Food is social (Saison 2)

Food is social (Saison 2)

La deuxième édition de la conférence Food is Social fera le point sur les stratégies digitales des marques alimentaires. La nourriture - et [...]

Une stratégie de contenu presque clé en main ;-)

Une stratégie de contenu presque clé en main ;-)

Une stratégie de contenu presque clé en main ;-)

Le marketing de contenus : bien plus le seul Brand Content. Nombre d’annonceurs BtoB et BtoC ont compris l’intérêt de proposer à leurs audiences [...]