Recherche

Les cadres français face aux réseaux sociaux : encore des freins à lever

Publié par le

Résultats de l'enquête de l'Atelier BNP Paribas-Ifop sur "L'entreprise et les médias sociaux : vendre, communiquer et fédérer".

  • Imprimer

L'enquête nationale de L'Atelier BNP Paribas réalisée par l'Ifop1 fait le point sur les usages et la vision qu’ont les cadres français des médias sociaux. Où en est-on du processus de développement et de démocratisation de ces usages ? Quelle est leur perception de ce phénomène encore très récent dans le monde de l’entreprise ? Les réseaux sociaux ont-ils une utilité au sein de leur organisation ? Quels sont les freins à leur adoption ?

En voici les principaux résultats : 38 % des cadres estiment que les entreprises doivent communiquer sur les médias sociaux comme Facebook ou Twitter. La création d’une communauté autour de son entreprise et la modernisation de son image sont les principales raisons qui justifient ce type de communication.
32 % des cadres interrogés disent privilégier les médias sociaux aux outils plus classiques tels que les blogs et les forums. Mais de fortes réticences subsistent : le manque de maîtrise de la communication est le principal frein à la communication sur les médias sociaux. 80 % pensent que la communication de l’entreprise via les medias sociaux ne doit être confiée qu’à quelques personnes seulement. Plus d’une entreprise sur quatre (27 %) utilise déjà les medias sociaux pour communiquer.
 Pour près d’un cadre sur trois (29 %), la messagerie instantanée apparaît comme la plus à même d’être remplacée par les médias sociaux.  Plus d’un tiers des cadres ont déjà utilisé ou pensent à utiliser les medias sociaux pour mener des opérations destinées à séduire de nouveaux clients (38 %) ou fidéliser leurs clients (36 %).
Toutefois, les cadres français ne sont pas encore convaincus de l’utilité business des réseaux sociaux pour vendre des produits par exemple.

(1)  Étude réalisée du 18 au 24 janvier 2011 sur un échantillon de 1 002 personnes représentatives des cadres des entreprises françaises. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par régions et catégories d’agglomération. Les interviews ont eu lieu par questionnaires auto-administrés en ligne (Computer Assisted Web Interwiewing).
http://www.atelier.net/fr/themas/reseaux-sociaux-vendre-federer-communiquer

 

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche