Recherche

Les Français, des consommateurs “sociaux” d'espresso

Publié par le - mis à jour à
Les Français, des consommateurs “sociaux” d'espresso

Résultats d'une étude Starbucks/StrategyOne sur la consommation d'espresso. Les Français sont de grands amateurs et continuent de le consommer en dehors de chez eux.

  • Imprimer

À l'occasion du lancement en France de sa première offre double Espressos (Espresso Blond, doux et velouté, et un Espresso Brun, robuste et corsé), Starbucks s'est penché sur les habitudes de consommation des Français et leur rapport à l’espresso. Si on dit souvent que les Français sont de grands amateurs d’espresso, l’étude réalisée par Starbucks(*) le prouve.

L’espresso est en effet le type de café préféré de 40 % des Français, loin devant d’autres pays européens comme l’Allemagne (9 %) ou le Royaume-Uni (8 %). Ils le préfèrent de loin au café filtre, plébiscité par seulement 20 % des personnes interrogées. Les Français ont d’ailleurs des attentes assez fortes concernant la qualité de leur espresso : 67 % d’entre eux se disent assez exigeants et 21 % se considèrent même comme étant très exigeants.
En revanche, si l’espresso a la faveur des Français, certains l’apprécient plus que d’autres. La préférence pour l’espresso a tendance à augmenter avec l’âge, ce dernier étant le type de café préféré de plus de 50 % des plus de 34 ans. Et ce sont les femmes qui sont les plus ferventes adeptes, l’espresso étant plébiscité par 54 % d’entre elles contre 35 % des hommes.
Grands amateurs d’espresso, les Français en sont aussi de grands consommateurs. 37 % d'entre eux boivent, en effet, au moins un espresso par jour, là où la moyenne européenne est de 18 %, et 21 % en boivent même plusieurs par jour.

L’Espresso, péché mignon des Français

Trois quarts des Français se disent prêts à faire des sacrifices pour continuer de consommer du café en dehors de chez eux : trois quarts d'entre eux seraient prêts à réduire leurs achats de CD, DVD (72 %), de places de concert ou de théâtre (68 %), et plus d’un sur deux accepterait de faire moins de shopping (60 %), d’aller moins souvent chez le coiffeur (53 %) ou au cinéma (53 %).
Et lorsqu’on en arrive à la question des péchés mignons, les Français déclarent avoir plus de mal à se passer de café que de Facebook/Twitter (72 % vs. 28 %), de dessert (58 % vs. 42 %) ou encore de vin (66 % vs. 34 %). Et s’ils placent généralement le sexe avant le café, contrairement aux idées reçues, ce sont les femmes qui y accordent plus d’importance (67 % vs. 53 %).
Un Français sur trois considère même être moitié moins performant s’il est privé de son café quotidien, et plus d’un sur cinq estime que sa productivité est réduite de 75 % ou plus.

Les Français, consommateurs "sociaux"

Si, pour près d’un quart des Français (23 %), la consommation de café fait partie de la routine, c’est la dimension sociale qui ressort le plus. 27 % des Français se considèrent avant tout comme des consommateurs “sociaux” de café. Boire un café est pour eux l’occasion de se détendre, de retrouver et d’échanger avec des amis. D’ailleurs, lorsqu’on les interroge sur les lieux dans lesquels ils consomment habituellement, le salon de café fait figure de lieu de prédilection (61 %), au même niveau que la maison (60 %) et loin devant le lieu de travail (28 %).

(*) Cette étude a été réalisée par StrategyOne pour Starbucks EMEA, du 10 au 18 février 2012 dans 10 pays de la région EMEA. 7 000 consommateurs ont répondu à un questionnaire en ligne d’une durée de 15 minutes portant sur les habitudes de consommation et l’importance du café dans la vie quotidienne. En France, l’enquête a été réalisée auprès d’un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française de plus de 18 ans sur la base de quatre critères : âge, sexe, activité professionnelle et lieu de résidence.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
La nouvelle ère des smart shoppers

La nouvelle ère des smart shoppers

La nouvelle ère des smart shoppers

Le consommateur d'hier s'est transformé en un " smart shopper " à la recherche de nouveaux repères promotionnels. Décryptage.

Charal ouvre un Pop up Store pour ses 30 ans

Charal ouvre un Pop up Store pour ses 30 ans

Charal ouvre un Pop up Store pour ses 30 ans

À l'occasion de son anniversaire, la marque leader en France sur le marché du boeuf a décidé d'aller à la rencontre de ses consommateurs en [...]

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs communication inspirent davantage confiance aux consommateurs que les directeurs marketing, selon une étude réalisée par l'Ifop [...]

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Plus d'un mois après l'annonce de sa démission de Publicis Media France, Sébastient Danet est nommé chairman d'IPG Mediabrands France.