MENU
Recherche

Les Français ambivalents face au marché alimentaire

Publié par le

Selon une enquête GfK, les Français estiment qu'ils dépensent davantage dans l'alimentation mais reconnaissent que l'offre de produit répond à leurs besoins.

  • Imprimer

71 % des Français déclarent que leur budget consacré aux courses alimentaires a augmenté ces dernières années. C'est ce que révèle l'étude réalisée par GfK ISL France pour l'Association nationale des industries agroalimentaires (Ania) publiée lundi 31 janvier 2011. Pire, 87% considèrent que les prix sont encore plus élevés qu'il y a six mois et 84 % reprochent la standardisation croissante des produits.

Des chiffres qui surprennent la directrice générale de l'institut, Helen Zeitoun : « La part du budget dans la consommation alimentaire a été divisé par deux en cinquante ans ». En effet, d'après l'Insee, cette part est passée de 23 %, en 1959, à 11 % en 2008. 

Pour autant, les Français conservent une opinion favorable du secteur en ce qui concerne le choix des aliments. Ils sont 76 % à estimer que l'offre de produit répond à leurs besoins et 74 % à la juger plus variée qu'avant. De même, ils prêtent une attention toute particulière au goût (49 %), à la composition des produits (47 %) ainsi qu'à leur origine (41 %).

Reste que les produits bio ne font pas fureur auprès des Français. Seuls 11 % attribuent de l'importance à l'origine bio, 10 % à la mention "naturel" et 7 % à l'impact environnemental du produit. 

« Les résultats s'inscrivent totalement dans la quête de sens actuelle des Français en matière de consommation, conclut Helen Zeitoun. Au-delà des traditionnelles attentes, le secteur agroalimentaire est aujourd'hui perçu comme un acteur incontournable de l'économie. » 

Damien Grosset

Damien Grosset

Journaliste

Responsable de la rubrique Médias. Seul homme de la rédaction, je m'occupe bien évidemment de sujets concernant des secteurs tels que l'automobile [...]...

Voir la fiche