MENU
Recherche
}

Le temps libre, une notion de plus en plus relative

Publié par le

TNS Sofres publie un nouvel hors-série du Marketing Book : “Les Loisirs des Français, de l'homo labor à l'homo liber”.

En 1950, sur une vie de 600 000 heures, un individu en passait 120 000 à travailler. Cinquante ans plus tard, sur une vie de 700 000 heures, nous n'en passons plus que 63 000 au travail. Auparavant, le temps hors travail était perçu comme une période permettant de reconstituer la force de travail. Aujourd'hui, il est doté d'une valeur propre, essentiellement parce que les Français se le sont approprié à la fois dans son organisation et dans ses usages.

Qu'en est-il exactement ? Que font les Français quand ils ne travaillent pas ? Quelles sont les contraintes qui pèsent sur ce temps libéré ? Quelles sont les conditions de vie qui l'imprègnent et lui donnent une spécificité  ? Quelles sont les pratiques propres à chaque âge
et à chaque sexe ?