Recherche

Le Happy Hour du Savoir by Australie

Publié par le - mis à jour à
Le Happy Hour du Savoir by Australie

L'agence débriefe les tendances 2011 et propose à un consommateur plus que jamais assoiffé de connaissances un Happy Hour du Savoir

  • Imprimer

Briefing 2012 est la cinquième édition de l'analyse annuelle des grandes tendances d'Australie. L'agence se penche cette année sur la soif de savoir des Français. En ces temps de sinistrose (l'agence refuse de prononcer le mot crise), cette envie n'a jamais été aussi forte. 72% des Français sont intéressés par l'actualité internationale, 70% par les actualités scientifique et culturelle (source Ipsos 2011). La soif de savoir s'accompagne d'un désir de comprendre ce qui fait bouger les Français. "Indignez vous !" : l'ouvrage de Stéphane Hessel s'est vendu à plus de 2,1 millions d'ex en France " alors que la meilleure vente de l'année, "La carte et le territoire" de Michel Houellebecq a juste dépassé les 500 000 ex", note Charles Dekerle, planneur stratégique chez Australie. Les Français sont également avides d'informations sur l'impact de leur consommation.  "Ils veulent savoir toujours plus", constate Christophe Poisson, président de Paris en Australie (la filiale luxe du groupe). 97% des Français s'informent de manière quotidienne en y consacrant chaque jour 2 h 16 (source L'Express 2011). Et ils consacrent en moyenne 15 sources pour s'informer (source Ipsos novembre 2011). Savoir mais de plus en plus vite : 82% des Français jugent important d'avoir l'information en temps réel (qu'ils consultent d'abord sur un portail internet).

Autres informations de l'étude : les Français utilisent de plus en plus les comparateurs de prix et s'informent en sharant, en likant, en linkant, en tweetant... mais aussi en regardant les prospectus publicitaires qu'ils reçoivent dans leurs boîtes aux lettres... Cette soif de connaissance et d'informations multi-sources pourrait trouver des explications du côté du scepticisme des Français : 63% ne croient pas au discours institutionnel de leur propre entreprise et près de 6 sur 10 ont du mal à citer une entreprise qu'ils croient crédible (source Makheia Group et Occurence, octobre 2011) Quant aux politiques, l'enquête Publicité & Société avait déjà pointé du doigt le fait que 80% Français croient de moins en moins ce que racontent les politiques (vs 77% en 2008). Mais attention à l'overdose, prévient Australie. Et l'agence d'illustrer la devise "Le Flou crée le Flop".

Exemples : les Français ne savent pas que le système de santé a bougé (du flou), ils ont déjà enterré le système (un flop). Les Français ne sont pas au point sur le recyclage (du flou), tous les papiers ne sont pas recyclés (un flop).Les Français manquent d'info sur le bio (du flou), la moindre crise détruit leur confiance (un flop). Pourtant, estime Australie, il y a des choses que les français devraient savoir, histoire d'être moins pessimistes : la France est le pays qui a la meilleure qualité de vie au monde ; près de 70 000 associations sont créées en France chaque année ; la France est la championne d'Europe de la fécondité... Alors ? "Un happy hour du savoir", à savoir :  une vision volontairement positive, qui défie la sinistrose ; davantage d'informations pour soulager la soif des consommateurs ; une information constructive, étonnante, enthousiasmante,
qui crée un nouveau lien avec les marques ; une information qui fait bouger, qui booste, qui donne envie d’aller de l’avant, qui crée l’envie. Pour y arriver, les marques doivent, selon Australie : scénariser et monter un show, pour un consommateur intelligent et averti, pas seulement un "porte-monnaie à pattes" ; s’engager, fédérer, être un partenaire social et politique pour les individus ; faire le pont avec la vie réelle et intensifier ainsi la relation avec les clients ; équiper le consommateur avec des outils innovants, utiles et qui renforcent son pouvoir ; savoir étonner, prendre à contre pied un consommateur qui pense déjà avoir tout vu.

Pour finir, Australie donne quelques exemples de communications qui, en 2011, ont fait bouger les lignes . Ainsi la campagne des Primaires du Parti Socialiste : plus de 2,6 millions d'électeurs qui se sont mobilisés au 1er tour, près de 2,9 millions au second (le Parti Socialiste compte en 2011 environ 200 000 adhérents !.). Autres exemples : les Journées Particulières de LVMH (plus de 100 000 visiteurs sur les 25 sites
40 000 « likes » sur Facebook) ;  Ou encore l'application iPhone de Rethink Breast Cancer aux USA pour rappeler les règles essentielles du dépistage. Pour faire passer le message le plus rapidement et simplement possible,  l’association a fait appel à des hommes, chaque femme pouvant choisir celui qui se chargera régulièrement de lui rappeler qu’elle doit se faire dépister, avec des messages inattendus et sexy. Résultats : 1,5 millions de vues sur Youtube.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Heavent Paris 2016

Heavent Paris 2016

Heavent Paris 2016

Rendez-vous dédié aux organisateurs d'événements professionnels, prescripteurs & décisionnaires. Uniquement sur accréditation. Temps forts [...]

Le groupe Monceau Fleurs devient Emova

Le groupe Monceau Fleurs devient Emova

Le groupe Monceau Fleurs devient Emova

Le leader français du marché des fleurs devient Emova Group. Découvrez sa nouvelle stratégie marketing et celles de ses trois marques-enseignes [...]

M-Commerce : Des fleurs et des applis

M-Commerce : Des fleurs et des applis

M-Commerce : Des fleurs et des applis

Monceau Fleurs, Rapid'Flore et Happy se dotent d'une appli pour commander ses fleurs. De l'inédit dans l'univers floral. Ces applis offrent [...]