Recherche

Investissements publicitaires : la télévision s'en sort mieux

Publié par le | Mis à jour le
Investissements publicitaires : la télévision s'en sort mieux

D'après les indicateurs avancés de Kantar Media, le mois de novembre annonce une activité en apparence positive pour la télévision. En revanche, les volumes publicitaires soulignent la morosité du marché pour la presse et la radio.

  • Imprimer

Kantar Media publie ses indicateurs avancés pour le mois de novembre 2012. Le mois est positif pour la télévision qui enregistre une croissance de +7,5% de ses recettes brutes. Les chaînes de la TNT (+12,6%) progressent 2 fois plus vite que les chaînes historiques (+5%) et stabilisent leurs volumes (+1,8%).
Dans un même temps, les chaînes historiques gagnent +4% en durée publicitaire et élargissent leur portefeuille d’annonceurs (+5,4%). A noter toutefois qu’en novembre 2011, elles enregistraient -5% de recettes brutes et -9% de durée. Sur le cumul annuel, la télévision progresse de +4,6% en valeur mais perd -3,4% de son temps de communication.

La presse équilibre son activité publicitaire ce mois-ci malgré la morosité persistante sur les quotidiens nationaux : -6,8% de recettes brutes et une pagination réduite de -10,6%.
Le constat est plus positif sur les magazines mais leurs revenus bruts se stabilisent à peine en novembre (+0,3%) et leurs volumes restent en léger repli (-2,6%).
Sur le cumul annuel, la presse se maintient en valeur (+0,9%), mais présente des volumes en baisse (-3,4%). Néanmoins, les annonceurs restent fidèles au média (+0,3%).

En novembre, les indicateurs de la radio sont orientés à la baisse. Les recettes brutes du média s’équilibrent ce mois-ci (-0,8%) mais sa durée publicitaire s’écourte légèrement (-1,8%).
Les annonceurs sont également moins nombreux sur le média (-4,9%). Le repli d’activité s’intensifie sur les stations musicales qui, malgré un portefeuille stable d’intervenants (-0,7%) accusent -5,0% de recettes brutes et -4,1% de volume publicitaire.
Au cumul, la radio maintient une évolution positive, tant en valeur (+4,1%) qu’en volume (+1,6%).

La publicité extérieure présente des résultats négatifs en novembre avec -10,6% de recettes brutes. Au cumul, le média évolue à -9,1%.

Le cinéma recrute et fidélise ses annonceurs mais les recettes brutes du média reculent de -14,6% en novembre et influent de façon négative sur le cumul annuel (-1,5%).

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche