Recherche

Consommation : le moral des Français en berne

Publié par le | Mis à jour le
Consommation : le moral des Français en berne

Au premier trimestre 2012, la confiance des consommateurs a augmenté dans 38 pays sur les 56 suivis par Nielsen mais continue de baisser en France. Le programme du nouveau président va-t-il rebooster le moral des Français ? Réponse dans trois mois.

  • Imprimer

L’enquête en ligne sur le moral des consommateurs lancée en 2005 par Nielsen, mesure la confiance, les préoccupations majeures et les habitudes de consommation de 28 000 internautes dans 56 pays. L’indice 100 indique un degré d’optimisme moyen. Dans la dernière vague, menée du 10 au 27 février 2012 (*), le niveau de confiance a augmenté dans 68 % des pays dans le monde, alors que c’était seulement le cas dans 21 % des pays au quatrième trimestre 2011. Au premier trimestre 2012, la confiance a donc augmenté dans 38 pays sur 56, a chuté dans 16 pays et est restée constante dans deux.

Parmi les pays les plus optimistes, se trouvent les États-Unis dont l’indice de confiance a augmenté de neuf points à 92, le plus haut niveau depuis la récession, et la Chine dont l’indice de confiance a augmenté de deux points à 110, le plus haut niveau depuis la création de l’indice Nielsen en 2005.

En Europe, la confiance a augmenté d’un point à 72 par rapport au trimestre précédent. La morosité de certains pays européens se confirme avec des indices en baisse. C’est le cas de l’Espagne avec une chute de deux points à 53, l’Italie avec une baisse de quatre points à 45, la Belgique avec une baisse de sept points à 70 et la Grèce avec une baisse de quatre points à 37.

L’indice de confiance des consommateurs français poursuit sa chute. Il a enregistré une chute de 13 points entre le deuxième et le troisième trimestre 2011, puis une baisse d’un point entre le troisième et le quatrième trimestre 2011. Cette baisse se poursuit entre le quatrième trimestre 2011 et le premier trimestre 2012 avec cinq points perdus et un record historique (indice 50).

La sécurité de l’emploi, préoccupation numéro un en Europe
Au niveau européen, la sécurité de l’emploi est la préoccupation majeure pour 15 % des personnes interrogées suivie par l’économie (14 %) et l’augmentation des factures domestiques (10 %). Cette dernière arrive en tête des préoccupations des consommateurs français (15 %), suivie de la sécurité de l’emploi et l’augmentation des prix dans l’alimentaire (respectivement 14 % et 11 %). Pour 48 % des consommateurs dans le monde, les perspectives d’emploi sont jugées bonnes voire excellentes, avec un optimisme très marqué en Asie-Pacifique. En Europe, c’est le cas pour 25 % des personnes interrogées. Au contraire, 29 % des Européens jugent les perspectives comme mauvaises… avec de nets écarts entre l’Allemagne (seulement 9 %) et la Grèce (74 %), les Français conservant une forte inquiétude, puisque 46 % d’entre eux considèrent les perspectives comme mauvaises et 44 % comme mitigées.

(*) La dernière vague de l’enquête Nielsen Consumer Confidence Index a été menée du 10 au 27 février 2012 auprès de 28 000 consommateurs dans 56 pays en Asie Pacifique, Europe, Amérique Latine, Europe de l’Est, Afrique et Amérique du Nord.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche