Alimentaire : explosion du nombre de consommateurs prêts à acheter on line

Publié le par

Selon l'étude mondiale de Nielsen sur le comportement d'achat des consommateurs connectés, 61 % des consommateurs on line utilisent Internet pour faire des recherches pour leurs courses alimentaires. Soit une augmentation de 44 % en deux ans.

Alimentaire : explosion du nombre de consommateurs prêts à acheter on line

Selon la nouvelle étude internationale Nielsen Global Survey, le nombre de consommateurs dans le monde prêts à acheter des produits alimentaires et des boissons en ligne a augmenté de 44 % en deux ans, avec plus d’un quart d’entre eux déclarant qu’ils vont acheter de l’alimentaire sur Internet (via un ordinateur, un téléphone mobile, ou une tablette) dans les trois à six prochains mois. De plus, 61 % des consommateurs mondiaux disent avoir utilisé Internet pour des recherches pour leurs courses alimentaires.

Les résultats de cette étude montrent également une augmentation des achats en ligne pour les produits cosmétiques et soin de la peau, qui ont augmenté de trois points depuis 2010 à 25 % ; les ordinateurs et softwares/jeux ont augmenté de 18 points à 29 % ; les billets de spectacles/divertissements de 10 points à 30 % ; les vidéos/musiques (CD, VCD, DVD) de cinq points à 23 %, les voitures/motos et accessoires de quatre points à 11 % et les appareils/accessoires/chaussures/bijoux d’un point à 37 %. Un consommateur sur cinq (20 %) a envisagé d’acheter des livres électroniques et s’abonner à des magazines digitaux (nouvelle catégorie ajoutée à l’étude en 2012).

« Si le non-alimentaire, tels que vêtements, livres et matériel électronique, représente la plus forte pénétration des intentions d’achats en ligne, les achats de produits de grande consommation connaissent assurément une hausse importante », déclare John Burbank, président de Nielsen Strategic Initiatives.

Activités en ligne et courses alimentaires

45 % ont utilisé Internet pour obtenir une information sur un produit de grande consommation, 43 % ont recherché la meilleure offre, 33 % ont lu un prospectus/magazine de promotions, 33 % ont recherché des bons de réductions, 26 % ont navigué sur le site d’un fabricant, 18 % ont donné des feedbacks sur les réseaux sociaux et 11 % ont utilisé une liste de course en ligne. Les consommateurs européens sont 55 % à mener des recherches en ligne (pour vérifier des prix, lire des avis de consommateurs), 43 % à traquer la bonne affaire et 39 % à rechercher des informations sur un produit. Les Français, quant à eux, sont 47 % à déclarer faire des recherches, 40 % à acheter un produit en ligne et 36 % à traquer les bonnes affaires.

Temps passé en ligne pour des activités relatives au shopping alimentaire

D’après l’étude Nielsen, près de la moitié (47 %) des répondants a déclaré avoir consacré au moins 25 % du temps de recherche en ligne à leurs courses alimentaires. 23 % déclarent y consacrer au moins la moitié de leur temps de recherche sur Internet. Les Européens sont 25 % à passer moins de 10 % de leur temps de recherche sur Internet et c’est le cas pour 29 % des consommateurs français. 11 % des Européens et seulement 5 % des Français y consacrent plus de 50 %.

Pour les consommateurs déclarant utiliser Internet pour des recherches relatives aux courses alimentaires, plus de la moitié (de 63 % à 91 % en fonction du type d’activités) se connecte de façon hebdomadaire ou mensuelle. Un tiers utilise même Internet de façon quotidienne pour effectuer des recherches (37 %), donner des feedbacks via les réseaux sociaux (33 %), traquer les bonnes affaires (31%) et rechercher des informations sur des produits (31 %) !

Les consommateurs européens sont près de la moitié (47 %) à se connecter de façon mensuelle pour mener des recherches en ligne et 65 % pour effectuer un achat en ligne. Les consommateurs français sont 26 % à se connecter quotidiennement pour mener des recherches en ligne, 43 % le font de manière hebdomadaire. 8 % d’entre-eux effectuent un achat quotidiennement, 28 % de façon hebdomadaire et 64 % de façon mensuelle. 8 % se connectent chaque jour pour lire le catalogue/prospectus d’un distributeur, 49 % le font de manière hebdomadaire et 43 de façon mensuelle.

Méthodologie : l’étude Nielsen Global Survey of Digital’s Influence on Grocery Shopping a été menée du 10 au 27 février 2012 auprès de 28 000 internautes, dans 56 pays en Asie Pacifique, Europe, Amérique Latine, Europe de l’Est, Afrique et Amérique du Nord. L’échantillon s’appuie sur des quotas en termes d’âge et sexe au sein de la population internaute de chaque pays, et est pondéré de façon à être représentatif des acheteurs on line, avec une marge d’erreur de ± 0,6 %. Cette étude Nielsen s’appuie uniquement sur le comportement des répondants disposant d’un accès à Internet (la pénétration d’Internet est variable selon les pays, et Nielsen utilise un ratio minimum de 60 % de pénétration d’Internet ou 10 millions de population on line). L’étude Nielsen Global Survey a été initiée en 2005.

Les Français plébiscitent la promo traditionnelle

Londres : Red Bull installe un affichage interactif dans la rue