Recherche

60% des internautes ne veulent pas être dérangés sur les réseaux sociaux

Publié par le - mis à jour à

Des marques qui dépensent beaucoup de temps et d'argent à cibler les internautes, lesquels ne veulent pas s'engager avec les marques via les réseaux sociaux... Digital Life de TNS Sofres dénonce ce gaspillage digital.

  • Imprimer

L'étude Digital Life publiée par TNS Sofres révèle que pratiquement 6 internautes sur 10 ne souhaitent pas être dérangés sur les réseaux sociaux. Quels temps et argent perdus à essayer d'atteindre les individus en ligne alors que nombre d'entre eux considèrent que les grandes marques envahissent leurs réseaux sociaux ! La course au online a vu le développement des réseaux sociaux, tels que Facebook ou YouTube.  Certes, ces medias permettent de parler aux clients rapidement et à moindre coût. Mais l’étude révèle que si ces efforts ne sont pas ciblés avec attention, ils sont une perte de temps dans plus de la moitié des cas.
Des stratégies digitales insuffisamment précises conduisent à un gaspillage on line important, en générant des comptes Facebook où il y a peu d’amis jusqu’aux blogs que personne ne lit. Par exemple, 57% des individus issus des marchés développés* ne veulent pas s’engager avec les marques via les media sociaux – taux légèrement supérieur en France (59%).
L’étude montre que si, au niveau global, 47% des consommateurs postent aujourd’hui des commentaires en ligne sur les marques, ils ne sont que 29% en France. Ces conversations s’ajoutent à l’encombrement du monde digital et rend difficile de se faire entendre en tant que marque –challenge encore plus fort pour dialoguer avec les consommateurs en ligne.
“Gagner et conserver ses clients est de plus en plus compliqué,” déclare Frédérique Bonhomme, directrice de projet au sein de la Digital Factory de TNS Sofres. Elle ajoute : “le monde du digital représente des opportunités de croissance importantes pour les marques. Cependant, c’est seulement en déployant des stratégies marketing ad hoc que les marques pourront atteindre leurs objectifs. Choisir le mauvais canal, ou simplement ajouter de la cacophonie au bruit online, tout cela risque d’aliéner les clients potentiels et d’impacter les ventes des marques.”

Les pays en croissance plus ouverts aux marques

Digital Life a sondé les consommateurs sur leur souhait de s’engager avec les marques sur les réseaux sociaux (qu’il s’agisse de s’informer ou d’acheter). Bien que 54% des personnes interrogées – mais seulement 34% en France - admettent que les réseaux sociaux sont un bon endroit pour connaître les produits, les résultats démontrent que les marques devraient s’atteler au digital avec plus de précaution lorsqu’elles souhaitent approfondir la relation avec leurs clients et prospects. Les marchés à forte croissance (** ) sont beaucoup plus ouverts aux marques sur les réseaux sociaux. Seulement 33% des Colombiens et 37% des Mexicains n’apprécient pas la présence des marques sur les réseaux sociaux, tandis que 59% des habitants des pays à forte croissance considèrent que le réseau social est un bon endroit pour apprendre sur les marques.

Des commentaires souvent très intéressés

L’étude Digital Life indique également les raisons pour lesquelles les individus s’engagent avec les marques sur le net. 47% des internautes français postant des commentaires sur les entreprises le font simplement pour fournir des conseils – les Roumains sont ceux qui apportent le plus leur aide (55%). Les résultats montrent que les Français ont tendance à s’exprimer plus souvent pour faire l’éloge d’une marque (13%) que pour la critiquer (12%). Cependant, les motivations des commentateurs en ligne sont généralement intéressées : 53% des consommateurs français présents sur les réseaux sociaux s’engagent avec les marques pour bénéficier de promotions et d’offres spéciales.

(*) Digital Life est l'étude internationale qui identifie les opportunités de croissance au travers d'une analyse approfondie des attitudes et des comportements des internautes. Basée sur l'interrogation de plus de 72 000 individus dans 60 pays, Digital Life offre une vision complète des attitudes et des comportements des consommateurs on line, à l'échelle internationale.

(**) Marchés à forte croissance : Afrique du Sud, Arabie-Saoudite, Argentine, Brésil, Chili, Chine, Colombie, Egypte, Estonie,
Ghana, Hongrie, Inde, Indonésie, Kenya, Malaisie, Mexique, Maroc, Nigéria, Ouganda, Pakistan, Pérou, Philippines, Pologne,
Roumanie, Russie, Tanzanie, Thaïlande, Turquie, Ukraine, Vietnam.

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ? E-réputation : quels enseignements tirer de 2016 ?

Customer is watching you ! Avec les réseaux sociaux, les marques ne sont plus à l'abri d'un bad buzz qui peut impacter au-delà de leur image, [...]

Future of Social Media

Future of Social Media

Future of Social Media

Cette conférence réunira 350 décideurs (CMO, CDO, responsables de la transformation digitale et des réseaux sociaux) autour de 40 intervenants [...]

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Voyages-sncf.com "davantage joignable" sur Twitter

Le réseau social Twitter a annoncé, fin septembre, de nouvelles fonctionnalités pour aider les marques à adresser leur relation client en ligne. [...]

Twitter déploie les chatbots sur sa plateforme

Twitter déploie les chatbots sur sa plateforme

Twitter déploie les chatbots sur sa plateforme

Twitter annonce l'arrivée de deux nouveaux services - les "messages de bienvenue" et les "réponses rapides" - offrant aux marques la possibilité [...]