Recherche

Le marketing c'est fait pour chats

Publié par le | Mis à jour le
Le marketing c'est fait pour chats

Ils soutiennent le petit commerce, se prélassent dans des palaces, écrivent des livres, contribuent à humaniser l'image des hommes politiques et règnent en maîtres sur l'Internet. Ils sont partout, ce sont nos amis les chats.

  • Imprimer

Si, malgré ses charmantes moustaches de façade, Hello Kitty n'est (officiellement) pas un chat, le félin fait vendre. Au fil des ans il a réussi à décrocher sa "Journée mondiale" (le 8 août) et a imposer sa griffe sur les Internets. Il règne aujourd'hui en maître absolu sur le partage digital.

Mais au-delà des vidéos visionnées par millions sur YouTube, le chat, notre ami le chat, est surtout devenu un incontournable argument marketing. De ceux qui font tout aussi bien le bonheur du petit commerce, des grands couturiers, ou des établissements de luxe, quand ils ne sont pas occupés à humaniser l'image de certains anciens ministres de la République.

Flashback. Sur Internet le monde des félins a ses stars, et son lot d'anonymes. Leur point commun? Ils font souvent la fortune de leurs propriétaires ou de ceux qui exploitent leur image. Ainsi, dans la foulée du "Caturday" lancé en 2005 sur le site 4chan.org, et porté par le phénomène LOLcat, avec plus de 500 millions de pages vues par mois les créateurs (en 2007) du blog Icanhascheezburger.com sont aujourd'hui millionnaires en dollars.

Idem, pour le manager de Grumpy Cat (de son vrai nom Tardar Sauce), un chat qui doit sa célébrité instantanée à un post sur le site Reddit, "écrit" aujourd'hui des livres et est désormais ambassadeur de la marque Friskies.


D'ambassadeur à responsable politique il n'y a parfois qu'un pas. Et sans trop tirer sur la ficelle il est intéressant de relever le rôle (involontairement) joué sur Twitter par Hamlet... le chat de Marie-Charline Pacquot, compagne de l'ex-ministre de l'Economie et des Finances et futur Commissaire européen, Pierre Moscovici.

De manière plus classique mais tout aussi sociale, le chat est parfois utilisé pour attirer le chaland dans le monde réel. Ainsi de ce salon de coiffure qui à Montréal expose en vitrine trois chats de Bengale (évidemment abandonnés et sauvés du refuge), à la vue des passants et de ses futurs clients. Idem à Paris du Café des Chats, "lieu unique" à tout le moins dans la capitale, en fait, un salon de thé et un restaurant dans lequel une douzaine de chats vivent en liberté.

Un prêt immobilier souscrit = Un chat prêté


Cela se passe en Russie. La banque d'Etat Sberbank a décidé de renouveler le concept de goodies. Son idée? Utiliser les chats comme agents d'ambiance de pendaison de crémaillère. Sberbank va ainsi prêter chaque jour une trentaine de chats (à choisir en ligne) pour une durée maximale de deux heures à ses clients qui viennent de souscrire un prêt immobilier. Car en Russie, un chat qui passe le premier la porte d'une nouvelle maison est synonyme d'avenir radieux.

Une fois finie la pause-café direction le Bristol, un palace à l'heure du thé, en compagnie peut-être de Choupette, la chatte très connectée (39 500 followers sur Twitter) du grand couturier et designer Karl Lagerfeld. Et si Choupette nous posait un lapin, peut-être pourrions-nous disserter sur la vie de chat en compagnie de Fa-Raon et de Kléopatre, les deux mascottes de ce prestigieux établissement.