Recherche

Les investissements en marketing direct ont atteint 13 milliards d'euros en 2009

Publié par le

France Pub et l'UFMD présentent le bilan des investissements en MD en 2009. Cette étude permet de mesurer l'évolution des dépenses des annonceurs en fonction des différents supports et des secteurs.

  • Imprimer

Malgré une baisse en 2009, les investissements en marketing direct et relationnel représentent toujours près de la moitié des dépenses en communication des entreprises.

À l’occasion du Salon MD Expo, France Pub et l’UFMD présentent le bilan des investissements en marketing direct en 2009. Cette étude, réalisée comme chaque année auprès d’un très large panel d’entreprises, permet de mesurer l’évolution des dépenses en marketing direct, en fonction des différents supports (courrier, téléphone, Internet, grands médias) et des secteurs. Ainsi, les investissements en marketing direct ont atteint 13 milliards d’euros en 2009.

En 2009, le secteur de la communication a connu une baisse historique de -8,6% pour se situer à 29,798 Md€. Ce repli global des dépenses en communication affecte le MD qui voit les investissements des entreprises baisser de -8,12% sur un an.

Au total, les dépenses en marketing direct en 2009 se sont élevées à 13,2 milliards. Le MD représente donc toujours près de la moitié des investissements en communication des entreprises.

L’étude montre, par ailleurs, que certains supports ont mieux résisté que d’autres à la baisse générale des budgets de communication.

Dans ce contexte hors norme, le MD “traditionnel” (papier et téléphone) a connu une baisse de 5,6%. Le recul est donc moins important que celui qui a affecté les dépenses en communication. À noter que les imprimés publicitaires adressés affichent une baisse de 6,8%, et les imprimés non adressés de 3,4%. Sur ces derniers, le poste de dépenses consacré à la distribution reste stable, le poste édition des documents étant en baisse de 5,4%.

Avec 9,027 Md €, le MD traditionnel (papier et téléphone) reste de loin le principal support de communication des entreprises, et totalise 30% de la dépense publicitaire globale des annonceurs. Au sein des deux premiers secteurs annonceurs en communication, la distribution (27%) et les services (12%), le marketing direct traditionnel atteint même respectivement 58% et 27% des montants publicitaires investis.

 

Le cas d'affaire

Le cas d'affaire

Le cas d'affaire Le cas d'affaire

Le projet débute toujours par une idée susceptible d'offrir une valeur potentielle à l'organisation concernée. Le cas d'affaire est un des thèmes [...]

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

[Spécial Retail] Le drive se diversifie

[Spécial Retail] Le drive se diversifie

[Spécial Retail] Le drive se diversifie

Né dans la secteur de la grande distribution, le circuit, toujours en croissance, commence à s'essouffler et cherche à investir de nouveaux [...]

Le diagramme de flux des produits

Le diagramme de flux des produits

Le diagramme de flux des produits

Le diagramme de flux des produits est un outil de PRINCE2(TM) (PRINCE2(TM) est une marque déposée du Cabinet Office, 2009), qui permet de définir [...]

Prévisions et objectifs

Prévisions et objectifs

Prévisions et objectifs

Le pilotage des actions marketing est l'une des priorités des responsables marketing qui recherchent un retour sur investissements rapide et [...]

Faut-il aller sur Snapchat?

Faut-il aller sur Snapchat?

Faut-il aller sur Snapchat?

Les annonceurs doivent-ils investir sur Snapchat? Décryptage du fonctionnement des formats publicitaires de la plateforme et conseils pour l'intégrer [...]