Recherche

Les habitudes des Français sur leur mobile : un usage qui reste traditionnel

Publié par le - mis à jour à
Les habitudes des Français sur leur mobile : un usage qui reste traditionnel

L'enquête annuelle Deloitte/Ipsos sur les usages mobiles en 2014 montre que SMS et appels téléphoniques restent les deux usages privilégiés du smartphone en France.

  • Imprimer

Cette année, l'étude(1) sur les usages mobiles en 2014, menée par le cabinet Deloitte et l'institut d'études Ipsos se penche tout particulièrement sur le marché français, même si elle regarde également les comportements mobiles dans 22 autres pays.

Des progrès de mobilité

Avis aux marques : les Français sont de mieux en mieux pourvus en téléphone mobile. En deux ans, le pourcentage des détenteurs de smartphone est passé de 39% à 61%. La tendance se confirme donc : le mobile est un support marketing incontournable, et ce d'autant plus que c'est en France que la croissance d'utilisation du smartphone devrait être la plus importante de toute l'Europe de l'ouest : + 32.8% en 2014, suivi par l'Allemagne, + 23.7%, et la Hollande, + 22.9% (voir le tableau ci-contre, réalisé par emarketer.com).

L'équipement en tablette progresse encore plus vite, de 15 % à 46 % sur la période, même si le pourcentage de Français concernés reste inférieur à celui des possesseurs smartphones.

À noter, l'ordinateur portable est toujours en tête du classement des outils mobiles, mais le pourcentage d'équipement est quasiment stable sur les deux dernières années, passant de 71% à 72%.

Dans l'ensemble, les Français sont bien équipés, avec un accès à près de trois (2.86) outils mobiles (dans l'ordre : laptop, smartphone, tablette). Et ils commencent à s'intéresser aux objets connectés : 9% déclarent avoir l'intention d'acquérir un traqueur d'activité (fitness), et 8 % une montre connectée.

Des usages encore très traditionnels

Alors que le smartphone est considéré par son propriétaire comme un compagnon de vie, utilisé dans l'heure qui suit le réveil (pour 6 Français sur 10, et même dans la demi-heure pour 4 sur 10), puis tout au long de la journée, ses usages évoluent peu dans le temps. Appels et SMS restent, et de loin, les deux utilisations prépondérantes d'un smartphone, pour respectivement 88% et 84% des interrogés. Loin derrière arrivent les e-mails (38%), les MMS (29%). Les SMS restent donc des leviers marketing de poids.

Les innovations peinent à s'imposer. Seuls 11% des Français ont un smartphone compatible avec la 4G, essentiellement en raison du prix élevé du service. Quant aux applications, malgré leur pléthore, elles restent finalement rarement téléchargées. Le marché semble avoir atteint une certaine maturité : 44% des Français disent n'avoir téléchargé aucune application dans les mois précédents l'enquête, effectuée en juin dernier.

Enfin, le peu d'intérêt pour le paiement mobile se confirme : 65% des Français ne sont pas prêts à utiliser leur smartphone pour régler leurs achats.

Le slideshare ci-dessous détaille certains résultats de l'étude :

(Plus d'informations ici)

(1) : enquête réalisée auprès de 2000 internautes français âgés de 18 ans et plus en juin 2014, au sein d'une étude globale menée auprès de 37 000 interrogés dans 22 pays.