MENU
Recherche

Bruxelles veut-il la peau du marketing direct ?

Publié par le - mis à jour à
Bruxelles veut-il la peau du marketing direct ?
© Fotolia

Les professionnels du marketing direct s'inquiètent au sujet de la révision, à échelle européenne, de la directive de 1995 relative à la protection des données à caractère personnel. Des dizaines de milliers d'emplois sont en jeu.

L'annonce a fait l'effet d'un coup de tonnerre. En pleine crise, c'est une potentielle catastrophe qui plane sur la tête des professionnels du marketing direct et de leur écosystème. Au nom de la protection du consommateur, Bruxelles réfléchit à la mise en place, au niveau européen, d'un opt-in postal. La Commission européenne a soumis à la consultation des États membres un projet de règlement, dont le vote du Parlement est prévu avant fin juin 2013. Les professionnels français du marketing direct s'inquiètent des conséquences néfastes que ce projet de loi pourrait avoir sur l'activité et sur l'emploi.

Se sentant menacée, la filière s'est mobilisée pour sensibiliser le gouvernement français aux impacts socio-économiques du projet. Dans une lettre ouverte signée par 15 organisations professionnelles (1), elle indique qu'elle " est extrêmement alarmée par le rapport de la commission européenne des Libertés civiles, justice et affaires intérieures (LIBE) ".

La lettre stipule : " En effet, l'adoption des amendements proposés conduirait notamment à :

-