Recherche

Le marketing en temps réel est là et bien là

Publié par le | Mis à jour le
Le marketing en temps réel est là et bien là

Big data, marketing mobile, médias sociaux, temps réel... : Lawrence Kimmel dresse le bilan 2011 du marketing direct aux États-Unis. Le CEO de la DMA, organisation regroupant 2 500 professionnels, détaille les sujets qui risquent de chahuter encore le métier en 2012, aux États-Unis comme en France.

  • Imprimer

Quels événements vous ont marqué le plus en 2011 ? 
L'essor des smartphones. Vous allez me dire que c'est un cliché, mais avec un taux de pénétration qui atteint presque 50 %, c'est important de le dire une fois encore : le développement du smartphone est, et restera, un des événements majeurs de 2011. C'est très important pour notre métier, qui consiste à transmettre le bon message, à la bonne personne, au bon moment, et au bon endroit. Avec le smartphone, nous pouvons diffuser le message d'une autre façon, d'une façon nouvelle et évolutive, qui permet d'enrichir l'expérience client et non de la perturber ou de la fausser.

Quel bilan dressez-vous de l'année 2011 ? 
Pour moi, 2011 marque le passage d'un marketing direct à un marketing en temps réel, qui donne plus de pertinence au consommateur et accentue l'efficacité du marketeur. Désormais, les entreprises peuvent réunir de plus en plus d'informations prospectives et les utiliser en quelques nanosecondes de sorte de proposer une offre encore plus appropriée au consommateur. Aujourd'hui, le marketing en temps réel est là et bien là.

Avez-vous connu des déceptions l'an dernier ? 
Un de nos problèmes récurrents reste la mauvaise prise en compte de la puissance de notre discipline. De nombreuses personnes sous-estiment les capacités du marketing direct sous prétexte qu'il est l'héritier du mailing traditionnel.
Les marketeurs, qui refusent le marketing direct, négligent des enseignements riches de plusieurs années. 
C'est, à mon sens, une erreur car ces enseignements pourraient être mis à profit dans tout type de campagne, quelle que soit leur ampleur.

Quelles tendances devraient se confirmer en  2012 ?
L'émergence de nouvelles expériences qui allieront pertinence et interaction. C'est déjà effectif dans le mobile, et le mouvement continuera en 2012. Mais, un marketing mobile efficace ne peut pas s'appuyer uniquement sur le lancement d'applications ou une stratégie de masse. Il repose aussi désormais sur les tablettes qui, aux États-Unis, connaissent une croissance inattendue. Les tablettes offrent de nouvelles perspectives pour l'e-commerce, et elles ravivent et renforcent la communication et la publicité via les canaux classiques, télévision, radio et papier, magazines et quotidiens compris.

Comment les réseaux sociaux vont-ils évoluer ? 
Les réseaux sociaux vont encore se développer et se transformer. Le concept, lui-même, est en constante évolution avec de nouveaux formats, applications, et expériences. Mais, la perception des marketeurs, elle aussi, va évoluer.
À mesure que les entreprises trouvent de nouveaux clients grâce à ces nouveautés, elles sont obligées, pour rester efficaces, de modifier leur organisation en interne.
Les médias sociaux nécessitent de mettre en œuvre un marketing qui engage le consommateur. En 2012, les marketeurs avisés seront ceux qui sauront revitaliser l'expérience de marque pour faire en sorte que le client se sente partie prenante d'une histoire qu'il partage et à laquelle il peut participer.

Avez-vous des craintes en ce début d'année ? 
Aujourd'hui, nous pouvons quasi instantanément tirer parti de données démographiques, comportementales, transactionnelles, sociales et locales. Nous pouvons customiser ces informations en temps réel  pour proposer une expérience pertinente et personnalisée au consommateur. Les données constituent une part importante de "la boîte à outils" du marketeur car elles lui permettent de cibler sa clientèle et de mesurer l'efficacité de ses campagnes.
Reste néanmoins des questions majeures : comment gérer cette prolifération de données ? Lesquelles recueillir ? Lesquelles garder ? Lesquelles négliger ? Et comment les mettre à profit dans l'entreprise ? Mais, dans un bouillonnement incessant d'informations, l'éparpillement s'accroît et la mesure devient de plus en plus difficile. 

Vous pensez qu'il existe déjà certaines solutions ?
Il faut remettre à  jour les outils "cœur de métier", les synchroniser avec les nouveaux indicateurs de performance liés au marketing social.
De nouvelles méthodes, comme l'optimisation des algorithmes dynamiques ou les modèles statistiques à utiliser dans les réseaux sociaux, nécessitent de reconfigurer nos approches analytiques. Les entreprises, qui adopteront de nouveaux outils d'optimisation de ces données, disposeront d'un avantage significatif sur le marché.

En ce début d'année, que souhaiteriez-vous dire aux professionnels Américains comme Français ?
Même si nous sommes dans une période d'incertitude économique, j'espère que leur meilleure connaissance clients leur permettra de développer les produits et services susceptibles de conquérir et de fidéliser les consommateurs.
J'espère aussi que les marketeurs trouveront le temps et l'argent pour explorer et mettre en œuvre de nouveaux concepts tout en faisant confiance à ceux qui fonctionnent...

Persona Driven : le Marketing BtoB lève le masque.

Persona Driven : le Marketing BtoB lève le masque.

Persona Driven : le Marketing BtoB lève le masque.

Les nouvelles technologies et le digital ont bouleversé les cycles de décision et de vente. Un phénomène que le marketing BtoB ne peut ignorer. [...]

Amazon Dash arrive en France

Amazon Dash arrive en France

Amazon Dash arrive en France

Après les États-Unis, le bouton d'Amazon débarque en France. Vendu 4,99 euros, Amazon Dash permet à ses clients premium d'acheter un produit [...]

Les 10 idées marketing de la semaine (21-25 mars)

Les 10 idées marketing de la semaine (21-25 mars)

Les 10 idées marketing de la semaine (21-25 mars)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: une chaîne de burgers organise un "beeferandum" sur [...]

Smart Store : le marketing omnicanal en temps réel

Smart Store : le marketing omnicanal en temps réel

Smart Store : le marketing omnicanal en temps réel

Parce qu'il n'est pas facile de mesurer en temps réel les impacts d'une stratégie marketing online et offline, l'éditeur Smartfocus a imaginé [...]